Livraison offerte dès 100€ d’achats !

5 janvier 2022

TENDINITE D’ACHILLE

La tendinite d’Achille est une blessure de surmenage du tendon d’Achille, la bande de tissu qui relie les muscles du mollet à l’arrière de la jambe inférieure à votre talon.

La tendinite d’Achille survient le plus souvent chez les coureurs qui ont soudainement augmenté l’intensité ou la durée de leurs courses. Elle est également fréquente chez les personnes d’âge moyen qui pratiquent des sports, comme le tennis ou le basket-ball, uniquement le week-end.

La plupart des cas de tendinite d’Achille peuvent être traités par des soins à domicile relativement simples, sous la supervision de votre médecin ou de votre kinésithérapeute. Des stratégies d’auto-soins sont généralement nécessaires pour prévenir les épisodes récurrents. Les cas plus graves de tendinite d’Achille peuvent entraîner des déchirures du tendon (ruptures) qui peuvent nécessiter une réparation chirurgicale.

SYMPTÔMES

La douleur associée à la tendinite d’Achille commence généralement par une légère douleur à l’arrière de la jambe ou au-dessus du talon après la course ou une autre activité sportive. Des épisodes de douleur plus intense peuvent survenir après une course prolongée, la montée d’un escalier ou un sprint.

Vous pouvez également ressentir une sensibilité ou une raideur, en particulier le matin, qui s’améliore généralement avec une activité légère.

Quand consulter un médecin

Si vous ressentez une douleur persistante autour du tendon d’Achille, appelez votre médecin. Consultez immédiatement un médecin si la douleur ou l’incapacité est grave. Vous avez peut-être une déchirure (rupture) du tendon d’Achille.

CAUSES

La tendinite d’Achille est causée par une tension répétitive ou intense sur le tendon d’Achille, la bande de tissu qui relie les muscles du mollet à l’os du talon. Ce tendon est utilisé lorsque vous marchez, courez, sautez ou poussez sur vos orteils.

La structure du tendon d’Achille s’affaiblit avec l’âge, ce qui peut le rendre plus vulnérable aux blessures, en particulier chez les personnes qui ne font du sport que le week-end ou qui ont soudainement augmenté l’intensité de leur programme de course.

FACTEURS DE RISQUE

Un certain nombre de facteurs peuvent augmenter votre risque de tendinite d’Achille, notamment :

  • Votre sexe. La tendinite d’Achille survient le plus souvent chez les hommes.
  • L’âge. La tendinite d’Achille est plus fréquente avec l’âge.
  • Des problèmes physiques. Une voûte plantaire naturellement plate peut exercer une pression plus importante sur le tendon d’Achille. L’obésité et les muscles tendus du mollet peuvent également augmenter la tension sur le tendon.
  • Choix d’entraînement. Courir avec des chaussures usées peut augmenter le risque de tendinite d’Achille. Les douleurs du tendon surviennent plus fréquemment par temps froid que par temps chaud, et courir sur un terrain vallonné peut également vous prédisposer à une blessure au tendon d’Achille.
  • Conditions médicales. Les personnes qui souffrent de psoriasis ou d’hypertension artérielle ont un risque plus élevé de développer une tendinite d’Achille.
  • Médicaments. Certains types d’antibiotiques, appelés fluoroquinolones, ont été associés à des taux plus élevés de tendinite d’Achille.

COMPLICATIONS

La tendinite d’Achille peut affaiblir le tendon, le rendant plus vulnérable à une déchirure (rupture) – une blessure douloureuse qui nécessite généralement une réparation chirurgicale.

PRÉVENTION

S'étirer pour éviter le point de côté

Bien qu’il ne soit pas possible de prévenir la tendinite d’Achille, vous pouvez prendre des mesures pour réduire les risques :

  • Augmentez progressivement votre niveau d’activité. Si vous venez de commencer un régime d’exercice, commencez lentement et augmentez progressivement la durée et l’intensité de l’entraînement.
  • Allez-y doucement. Évitez les activités qui exercent un stress excessif sur vos tendons, comme la course en côte. Si vous participez à une activité intense, échauffez-vous d’abord en vous exerçant à un rythme plus lent. Si vous ressentez une douleur pendant un exercice particulier, arrêtez-vous et reposez-vous.
  • Choisissez vos chaussures avec soin. Les chaussures que vous portez lorsque vous faites de l’exercice doivent offrir un amorti adéquat pour votre talon et doivent avoir une voûte plantaire ferme pour aider à réduire la tension dans le tendon d’Achille. Remplacez vos chaussures usées. Si vos chaussures sont en bon état mais ne soutiennent pas vos pieds, essayez des supports de voûte plantaire dans les deux chaussures.
  • Étirez-vous quotidiennement. Prenez le temps d’étirer les muscles du mollet et le tendon d’Achille le matin, avant l’exercice et après l’exercice pour maintenir la souplesse. Ceci est particulièrement important pour éviter une récidive de la tendinite d’Achille.
  • Renforcez vos muscles du mollet. Des muscles du mollet forts permettent au mollet et au tendon d’Achille de mieux gérer les contraintes qu’ils subissent pendant l’activité et l’exercice.

TRAITEMENTS DE LA DOULEUR AU TENDON D’ACHILLE

Les lésions mineures à modérées du tendon d’Achille devraient guérir d’elles-mêmes. Pour accélérer le processus, vous pouvez :

 Mettre votre jambe au repos. Évitez de mettre du poids dessus du mieux que vous pouvez. Vous aurez peut-être besoin de béquilles.

 Mettre de la glace. Mettez de la glace sur votre blessure pendant 20 minutes à la fois, si nécessaire.

Comprimez votre jambe. Utilisez un bandage élastique autour de la jambe et de la cheville pour réduire le gonflement.

Surélevez votre jambe. Posez-la sur un oreiller lorsque vous êtes assis ou couché.

Prenez des analgésiques anti-inflammatoires. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène et le naproxène peuvent soulager la douleur et le gonflement. Suivez les instructions sur l’étiquette pour éviter les effets secondaires, comme les saignements et les ulcères. Prenez-les avec de la nourriture. Consultez d’abord votre médecin si vous avez des allergies, des problèmes médicaux ou si vous prenez d’autres médicaments. Si vous en avez besoin pendant plus de 7 à 10 jours, appelez votre médecin.

Utilisez une talonnette. Votre médecin peut vous recommander de porter un insert dans votre chaussure pendant votre convalescence. Cela contribuera à protéger votre tendon d’Achille contre tout étirement supplémentaire.

Faites les exercices d’étirement et de renforcement recommandés par votre médecin, votre kinésithérapeute ou un autre professionnel de la santé.

Chirurgie du tendon d'Achille

Si votre tendon d’Achille est déchiré, votre médecin peut vous recommander une intervention chirurgicale. Plus vous êtes jeune et actif, plus la chirurgie est susceptible d’être la meilleure option.

L’intervention doit avoir lieu dans les quatre semaines suivant la blessure. Votre chirurgien pratiquera une petite incision à l’arrière de votre cheville et recoudra le tendon d’Achille. Parfois, il devra coudre d’autres tendons pour renforcer l’ensemble. Entre 80 et 90 % de ces opérations sont réussies.

Votre médecin peut décider de ne pas vous opérer si vous êtes plus âgé et moins actif, ou si vous ne présentez qu’une déchirure partielle.

La voie non chirurgicale implique beaucoup de physiothérapie et la réalisation d’étirements et d’exercices par vous-même. Vous pouvez également suivre une thérapie par ultrasons ou par ondes de choc. Vous devrez peut-être porter un plâtre, une botte de marche ou des talonnettes pour soulager le tendon et l’empêcher de bouger.

Le chemin vers un rétablissement complet sera plus long et vous courrez un plus grand risque de vous blesser à nouveau au tendon.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
0 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION