28 août 2021

RÉGIME SANS SEL : BIENFAITS, RISQUES ET ALIMENTS À ÉVITER

Le sodium est un minéral important qui remplit de nombreuses fonctions essentielles dans votre organisme. On le trouve à l’état naturel dans des aliments comme les œufs et les légumes, et il est également l’un des principaux composants du sel de table (chlorure de sodium).

Bien qu’il soit vital pour la santé, le sodium alimentaire est parfois limité dans certaines circonstances. Par exemple, un régime pauvre en sodium est couramment prescrit aux personnes souffrant de certaines pathologies, notamment l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle et les maladies rénales.

Cet article explique pourquoi un régime pauvre en sodium est nécessaire pour certaines personnes et passe en revue les avantages, les risques et les aliments à éviter et à consommer.

QU'EST-CE QU'UN RÉGIME PAUVRE EN SEL ?

Le sodium est un minéral essentiel impliqué dans de nombreuses fonctions corporelles importantes, notamment la fonction cellulaire, la régulation des fluides, l’équilibre électrolytique et le maintien de la pression artérielle.

Comme ce minéral est essentiel à la vie, vos reins régulent étroitement ses niveaux en fonction de la concentration (osmolarité) des fluides corporels.

Le sodium est présent dans la plupart des aliments que vous consommez, bien que les aliments complets comme les légumes, les fruits et la volaille en contiennent beaucoup moins.

Les aliments d’origine végétale, comme les produits frais, contiennent généralement moins de sodium que les aliments d’origine animale, comme la viande et les produits laitiers.

Le sodium est surtout concentré dans les aliments transformés et emballés comme les chips, les plats surgelés et les fast-foods, où le sel est ajouté pendant la transformation pour rehausser la saveur.

Un autre facteur important de l’apport en sodium est l’ajout de sel aux aliments lors de la préparation des repas dans votre cuisine et comme assaisonnement avant de manger.

Un régime pauvre en sodium limite les aliments et les boissons riches en sodium. Les professionnels de la santé recommandent généralement ces régimes pour traiter des affections telles que l’hypertension artérielle ou les maladies cardiaques.

Bien qu’il existe des variations, l’apport en sodium est généralement maintenu à moins de 2 à 3 grammes (2 000 à 3 000 mg) par jour.

À titre de référence, une cuillère à café de sel contient environ 2 300 mg de sodium.

Lorsque vous suivez un régime pauvre en sodium, les aliments riches en sodium doivent être limités ou complètement évités afin de maintenir votre apport en sodium sous le niveau recommandé.

POURQUOI PRESCRIT-ON DES RÉGIMES PAUVRE EN SEL ?

Les régimes à faible teneur en sodium font partie des régimes les plus couramment utilisés en milieu hospitalier. En effet, les recherches montrent que la restriction du sodium peut aider à contrôler ou à améliorer certaines conditions médicales.

people sub GIF

Maladies rénales

Les maladies rénales, telles que l’insuffisance rénale chronique (IRC) ou l’insuffisance rénale, ont un impact négatif sur la fonction rénale.

Lorsque vos reins sont affaiblis, ils sont incapables d’éliminer efficacement l’excès de sodium ou de liquide de votre organisme. Si les niveaux de sodium et de liquide deviennent trop élevés, une pression s’accumule dans votre sang, ce qui peut causer des dommages supplémentaires aux reins déjà affaiblis.

Pour ces raisons, il est recommandé à toutes les personnes atteintes d’IRC de limiter leur consommation de sodium à moins de 2 grammes (2 000 mg) par jour.

Un examen de 11 études menées auprès de personnes atteintes d’IRC a révélé qu’une restriction modérée de l’apport en sodium réduisait de manière significative la pression artérielle et la présence de protéines dans l’urine (un marqueur de lésions rénales).

L'hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est un facteur de risque pour diverses affections, notamment les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Un régime riche en sodium a été associé à une pression artérielle élevée. Par exemple, une étude récente menée auprès de 766 personnes a démontré que celles dont l’excrétion urinaire de sodium était la plus élevée avaient les niveaux de pression artérielle les plus élevés.

De nombreuses études ont montré que la réduction de l’apport en sel peut contribuer à diminuer l’hypertension artérielle chez les personnes présentant des niveaux élevés.

L’examen de six études portant sur plus de 3 000 personnes a montré que la restriction en sel abaissait la pression artérielle chez les adultes – l’impact le plus fort étant observé chez les personnes souffrant d’hypertension.

La sensibilité au sel des personnes souffrant d’hypertension artérielle varie considérablement et certains sous-groupes, comme la population d’origine Afro-Antillaise, ont tendance à être plus affectés par les régimes à forte teneur en sel.

Néanmoins, les régimes à faible teneur en sodium sont couramment prescrits comme traitement naturel pour toutes les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

Maladies cardiaques

Les régimes à faible teneur en sodium sont couramment recommandés aux personnes souffrant de maladies cardiaques, notamment d’insuffisance cardiaque.

Lorsque le cœur est affaibli, la fonction rénale diminue, ce qui peut entraîner une rétention de sodium et d’eau. Une consommation excessive de sel peut provoquer une surcharge liquidienne chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque et entraîner des complications dangereuses, comme l’essoufflement.

Les organismes de santé recommandent aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque légère de limiter leur consommation de sodium à 3 000 mg par jour, tandis que celles souffrant d’insuffisance cardiaque modérée à sévère ne devraient pas réduire leur consommation de plus de 2 000 mg par jour.

Cependant, si de nombreuses études ont montré que les régimes à faible teneur en sodium sont bénéfiques pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, d’autres ont noté que les régimes non restrictifs conduisent à de meilleurs résultats.

Par exemple, une étude menée auprès de 833 personnes souffrant d’insuffisance cardiaque a révélé qu’un régime pauvre en sodium contenant moins de 2 500 mg par jour était associé à un risque significativement plus élevé de décès ou d’hospitalisation que les régimes sans restriction de sodium contenant 2 500 mg ou plus par jour.

AVANTAGES D'UN RÉGIME À FAIBLE TENEUR EN SODIUM

Suivre un régime pauvre en sodium peut être bénéfique pour la santé de plusieurs façons.

Peut réduire la tension artérielle

Comme nous l’avons mentionné plus haut, un régime pauvre en sodium peut contribuer à réduire la tension artérielle.

Des études ont montré que le passage à un régime pauvre en sel peut entraîner des changements légers mais significatifs de la tension artérielle, en particulier chez les personnes dont les taux sont élevés.

Un examen de 34 études a démontré qu’une réduction modeste de l’apport en sel pendant quatre semaines ou plus entraînait des réductions significatives de la pression artérielle chez les personnes présentant des niveaux élevés et normaux.

Chez les participants présentant une pression artérielle élevée, la réduction moyenne de la pression artérielle systolique et diastolique était de 5,39 mmHg et de 2,82 mmHg, respectivement.

En comparaison, les personnes ayant des niveaux normaux ont remarqué une réduction de 2,42 mmHg de la pression artérielle systolique et de 1,00 mmHg de la pression artérielle diastolique.

Peut contribuer à réduire le risque de cancer

Les régimes à forte teneur en sel ont été associés à certains types de cancers, notamment de l’estomac.

Une analyse de 76 études portant sur plus de 6 300 000 personnes a révélé que pour chaque augmentation de cinq grammes de sel alimentaire par jour – provenant d’aliments transformés riches en sel – le risque de cancer de l’estomac augmentait de 12 %.

La recherche a montré que les régimes riches en sel peuvent endommager la muqueuse de l’estomac et augmenter l’inflammation et le développement de la bactérie H. Pylori, ce qui peut augmenter le risque de cancer de l’estomac.

En revanche, un régime pauvre en aliments transformés à forte teneur en sodium et riche en fruits et légumes est associé à un risque plus faible de cancer de l’estomac.

Peut améliorer la qualité du régime alimentaire

De nombreux aliments malsains (Junk Food) sont extrêmement riches en sodium. Les fast-foods, les produits emballés et les repas surgelés sont non seulement chargés en sel, mais ont également tendance à être riches en graisses trans et en calories.

La consommation fréquente de ces aliments a été associée à des problèmes de santé tels que l’obésité, le diabète et les maladies cardiaques.

Dans le cadre d’un régime pauvre en sodium, ces aliments riches en sel sont interdits, ce qui peut améliorer la qualité globale de votre alimentation.

ALIMENTS À ÉVITER

Les aliments suivants sont riches en sodium et doivent être évités dans le cadre d’un régime pauvre en sodium :

Restauration rapide : hamburgers, frites, doigts de poulet, pizza, etc.

En-cas salés : bretzels salés, chips, noix salées, crackers salés, etc.

Repas surgelés : plats de viande surgelés, pizza surgelée, etc.

Viandes transformées : charcuterie (snif), bacon, saucisses, viandes à déjeuner et hot dogs.

Produits salés, en conserve : légumes, pâtes, viandes, poissons, etc.

Soupes salées : soupes en conserve et soupes conditionnées.

Fromage et produits laitiers : fromage, fromage à tartiner, fromage cottage, babeurre, beurre salé et sauce au fromage.

Produits de boulangerie à forte teneur en sodium : petits pains salés, bagels salés, croûtons et craquelins.

Mélanges à pâtisserie : préparations pour gaufres, crêpes ou gâteaux riches en sodium.

Repas en boîte : plats préparés, pâtes alimentaires, riz, etc.

Plats d’accompagnement à forte teneur en sodium : farce, gratin de pommes de terre en boîte, pommes de terre rissolées et riz pilaf.

Sauces et condiments : sauce, sauce soja, sauce tomate commerciale, salsa et vinaigrette.

Légumes marinés : cornichons, olives et choucroute.

Certaines boissons : jus de légumes ordinaires, mélanges de jus et boissons alcoolisées salées.

Assaisonnements : sel et mélanges de sel.

Bien que certains aliments comme les légumes et les viandes non transformées contiennent naturellement de petites quantités de sodium, celles-ci sont insignifiantes par rapport à la quantité de sodium ajoutée aux aliments préparés commercialement.

La meilleure façon d’éviter les aliments à forte teneur en sodium est de limiter les snacks salés, les fast-foods et les repas emballés.

DES ALIMENTS À FAIBLE TENEUR EN SODIUM À DÉGUSTER

Si vous suivez un régime pauvre en sodium, il est important de choisir des aliments qui sont naturellement pauvres en sodium ou qui contiennent des quantités limitées de sel ajouté.

Les aliments suivants ont une faible teneur en sodium et peuvent être consommés sans danger dans le cadre d’un régime pauvre en sodium :

Légumes frais et surgelés (sans sauces) : légumes verts, brocoli, chou-fleur, poivrons, etc.

Fruits frais, congelés ou secs : baies, pommes, bananes, poires, etc.

Céréales et haricots : haricots secs, riz brun, farro, quinoa et pâtes de blé entier.

Légumes riches en amidon : pommes de terre, patates douces, courge musquée et panais.

Viande et volaille fraîches ou congelées : poulet, dinde, bœuf ou porc.

Poisson frais ou congelé : morue, bar, thon, etc.

Œufs : œufs entiers et blancs d’œufs.

Graisses saines : huile d’olive, avocat et huile d’avocat.

Soupes à faible teneur en sodium : Soupes en conserve ou faites maison à faible teneur en sodium.

Produits laitiers : lait, yogourt, beurre non salé et fromages à faible teneur en sodium.

Pain et produits de boulangerie : pain de blé entier, tortillas à faible teneur en sodium et craquelins non salés.

Noix et graines non salées : graines de citrouille, amandes, arachides, etc.

En-cas à faible teneur en sodium : bretzels non salés, maïs soufflé non salé et croustilles de tortilla non salées.

Condiments à faible teneur en sodium : vinaigre, mayonnaise, vinaigrette à faible teneur en sodium et sauces à faible teneur en sodium.

Boissons à faible teneur en sodium : thé, café, jus de légumes à faible teneur en sodium et eau.

Assaisonnements à faible teneur en sodium : poudre d’ail, mélanges sans sel, herbes et épices.

RISQUES POTENTIELS

Les principaux organismes de santé, tels que les Centers for Disease Control and Prevention, recommandent aux adultes de ne pas consommer plus de 2 300 mg de sel par jour et aux groupes à risque, tels que les Afro-Antillais et les personnes âgées, de ne pas dépasser 1 500 mg.

Il est clair qu’un régime à teneur réduite en sodium peut faire baisser la pression artérielle chez les personnes dont le taux est élevé et que les régimes à forte teneur en sel augmentent le risque de cancer de l’estomac, mais les preuves des autres avantages de la réduction de ce minéral important sont contradictoires.

Par exemple, bien que la restriction en sodium soit couramment utilisée pour traiter l’insuffisance cardiaque, certaines études ont montré que la réduction du sodium peut avoir un impact négatif sur la santé des patients.

Une étude portant sur 833 personnes souffrant d’insuffisance cardiaque a démontré que la restriction du sodium à moins de 2 500 mg par jour était associée à un risque significativement plus élevé de décès ou d’hospitalisation, par rapport à un régime sans restriction du sodium.

D’autres études ont montré des résultats similaires. Qui plus est, la recherche a noté que la consommation d’une quantité trop faible de sodium peut avoir un impact négatif sur la santé cardiaque.

Une analyse de 23 études a révélé qu’un apport élevé ou faible en sodium était associé à un risque plus élevé de mortalité toutes causes confondues et de maladies cardiaques.

Un faible apport en sodium a également été associé à plusieurs autres effets néfastes sur la santé.

Une consommation trop faible de sel peut entraîner une augmentation du cholestérol et des triglycérides, une résistance à l’insuline et une hyponatrémie (trop peu de sodium dans le sang).

Bien qu’il soit toujours préférable pour votre santé d’éviter les aliments malsains à forte teneur en sodium comme les fast-foods, il est inutile pour la plupart des personnes en bonne santé de restreindre leur consommation de sodium lorsqu’elles suivent un régime alimentaire sain riche en aliments complets.

CONSEILS POUR UN RÉGIME PAUVRE EN SODIUM

Si vous suivez un régime pauvre en sodium, il peut être difficile d’assaisonner les aliments et de rendre les repas appétissants.

Cependant, il existe de nombreuses façons simples de rendre vos aliments délicieux tout en évitant le sel.

Voici quelques conseils pour la préparation et la cuisson des aliments dans le cadre d’un régime pauvre en sodium :

Utilisez le jus de citron comme substitut du sel.

Cuisinez avec des herbes fraîches plutôt qu’avec du sel.

Expérimentez avec de nouvelles épices.

Utilisez des zests d’agrumes et de l’huile d’olive pour une vinaigrette vive et piquante.

Grignotez des noix non salées saupoudrées d’un mélange d’herbes.

Préparez une soupe maison aromatisée à l’ail et au gingembre.

Utilisez davantage de produits frais dans vos repas et vos collations.

Préparez du houmous maison en utilisant des pois chiches séchés et aromatisez-le avec de l’ail et des herbes.

Préparez une marinade à faible teneur en sodium avec de l’huile d’olive, de l’ail, du vinaigre, du miel et du gingembre.

Préparez plus de repas à la maison

Selon les recherches, les aliments consommés à l’extérieur de la maison sont les principaux responsables de l’apport en sodium.

Une étude menée auprès de 450 adultes de différentes zones géographiques a révélé que les aliments commerciaux et de restaurant consommés en dehors de la maison représentaient 70,9 % de l’apport total en sodium.

L’une des meilleures façons de réduire la quantité de sodium dans votre alimentation est de contrôler ce qui entre dans vos aliments en cuisinant à la maison.

En mangeant davantage de repas à la maison, vous réduirez non seulement votre consommation de sodium, mais vous pourrez également perdre du poids.

Une étude menée auprès de plus de 11 000 adultes a révélé que les personnes qui cuisinaient plus fréquemment à la maison avaient une masse graisseuse plus faible et une alimentation de meilleure qualité que les personnes qui prenaient moins de repas à la maison.

CONCLUSION

Les régimes à faible teneur en sodium peuvent améliorer l’hypertension artérielle, les maladies rénales chroniques et la qualité générale du régime alimentaire. Ils peuvent également réduire le risque de cancer de l’estomac.ependant, une trop faible quantité de sodium peut avoir des effets négatifs sur la santé, et ce type de régime est inutile pour la plupart des gens.

Si vous suivez un régime pauvre en sodium, choisissez des aliments frais et évitez les aliments salés. Cuisiner davantage de repas à la maison est un autre excellent moyen de contrôler votre consommation de sel, ce qui vous permet de respecter les recommandations de votre médecin.

 

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
1 COMMENTAIRE
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES