14 février 2022

RAIDEUR MUSCULAIRE : TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

QU'EST-CE QUE LA RAIDEUR MUSCULAIRE ?

On parle de raideur musculaire lorsque vos muscles sont tendus et qu’il vous est plus difficile de bouger que d’habitude, surtout après le repos. Vous pouvez également ressentir des douleurs musculaires, des crampes et une gêne.

Ce phénomène est différent de la rigidité et de la spasticité musculaire. Avec ces deux symptômes, vos muscles restent raides même lorsque vous ne bougez pas.

La raideur musculaire disparaît généralement d’elle-même. Vous pouvez être soulagé par des exercices et des étirements réguliers. Dans certains cas, la raideur musculaire peut être le signe de quelque chose de plus grave, surtout si d’autres symptômes sont présents.

QUAND CONSULTER UN MÉDECIN

Vous devez appeler votre médecin si votre raideur musculaire ne disparaît pas ou si vous présentez d’autres symptômes.

Consultez immédiatement un médecin si vous présentez une raideur musculaire accompagnée de l’un des symptômes suivants :

  • Fièvre, en particulier avec une raideur de la nuque
  • Faiblesse musculaire extrême
  • Rougeur, douleur et gonflement dans la zone où vous ressentez une raideur musculaire
  • Douleur musculaire qui a commencé après la prise d’un nouveau médicament

Ces symptômes peuvent signifier qu’il existe une maladie sous-jacente.

CAUSES COURANTES DE LA RAIDEUR MUSCULAIRE

La raideur musculaire survient généralement après un exercice, un travail physique intense ou l’entrainement avec haltères. Vous pouvez également ressentir une raideur après des périodes d’inactivité, comme lorsque vous vous levez du lit le matin ou que vous vous levez d’une chaise après être resté assis pendant une longue période.

Les entorses et les foulures sont les causes les plus courantes de la raideur musculaire. Les entorses et les foulures dues à l’activité physique peuvent également causer :

  • Une douleur
  • Une rougeur
  • Un gonflement
  • Une ecchymose
  • Une limitation des mouvements

D’autres affections courantes peuvent provoquer une raideur musculaire, par exemple :

  • Une infection
  • Une blessure causée par une chaleur ou un froid extrême
  • Anesthésie ou médicaments utilisés pour une intervention chirurgicale

Certains symptômes peuvent être traités à domicile. Prenez rendez-vous avec votre médecin si votre entorse ou votre foulure provoque une douleur intense ou si d’autres symptômes ne disparaissent pas. Une raideur musculaire accompagnée d’autres symptômes peut être le signe d’une affection sous-jacente.

AUTRES CAUSES POSSIBLES DE RAIDEUR MUSCULAIRE

Outre les entorses et les claquages musculaires, d’autres affections peuvent provoquer une raideur musculaire accompagnée d’autres symptômes :

Tétanos : infection bactérienne, généralement due à la terre ou à la saleté, dont les symptômes sont les suivants :

  • Des difficultés à avaler
  • Douleurs ou crampes d’estomac
  • Augmentation de la pression sanguine

La méningite est une infection de l’enveloppe du cerveau et de la moelle épinière dont les symptômes sont les suivants :

  • Raideur de la nuque
  • Fièvre élevée et soudaine
  • Maux de tête
  • Nausées et vomissements

Le VIH peut produire des symptômes supplémentaires, notamment :

  • Nausées
  • Fièvre
  • Mal de gorge
  • Éruption cutanée

Les infections telles que la maladie du légionnaire, la polio et la fièvre de la vallée provoquent souvent des symptômes tels que :

  • Fièvre
  • Toux
  • Maux de tête
  • Douleur thoracique
  • Frissons
  • Mal de gorge

La mononucléose infectieuse (mono), qui est fréquente chez les adolescents, peut également provoquer des symptômes tels que :

  • Gonflement des ganglions lymphatiques
  • Gonflement des amygdales

Le lupus érythémateux systémique (LES), la forme la plus courante de lupus, et la polymyalgie rhumatismale peuvent également provoquer de nombreux symptômes similaires.

Le lupus est une maladie auto-immune qui affecte les yeux et la peau. La polymyalgie rhumatismale se manifeste surtout chez les personnes âgées et peut également provoquer de la fatigue, une dépression et une perte de poids.

Cette liste n’est qu’un résumé des maladies qui peuvent provoquer une raideur musculaire. Veillez à informer votre médecin de tous vos symptômes.

DIAGNOSTIC DE LA RAIDEUR MUSCULAIRE

Lorsque vous consultez votre médecin pour une raideur musculaire, il vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et sur les autres symptômes que vous pouvez ressentir. Il pourra également vous demander quel symptôme est apparu en premier. Cela permet de déterminer la cause sous-jacente.

Il procédera également à un examen physique pour localiser votre douleur ou votre raideur. Et votre médecin peut demander des analyses de sang ou d’autres analyses de laboratoire, y compris des radiographies et des scanners ou IRM.

TRAITER LA RAIDEUR MUSCULAIRE

Une fois que votre médecin aura déterminé la cause de votre raideur musculaire, il sera en mesure de vous recommander un traitement.

Votre traitement spécifique variera en fonction de la cause. Votre médecin peut vous recommander des médicaments anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène, pour atténuer la douleur et la gêne.

Traitements à domicile

Il est possible de traiter la raideur musculaire à domicile par le repos, le massage et l’application de froid ou de chaud.

La chaleur peut être plus efficace en cas de raideur musculaire. Le froid peut être plus efficace en cas de gonflement et d’inflammation. Les options comprennent les compresses chaudes et froides, les coussins chauffants et les patchs de thermothérapie.

Appliquez de la chaleur ou du froid sur la zone affectée pendant 20 minutes au maximum. Laissez la zone se reposer pendant 20 minutes avant de réappliquer l’une ou l’autre option. Si vous ne savez pas s’il faut utiliser la chaleur ou le froid, appelez votre médecin pour obtenir des instructions.

Étirements

Les étirements statiques sont importants pour garder les muscles souples et prévenir les raideurs. Pour diminuer la raideur musculaire, améliorer la circulation sanguine et réduire l’inflammation, essayez ce qui suit :

Prenez le temps de faire régulièrement de l’exercice

  • Étirez-vous avant et après l’activité physique

Voici des instructions sur la façon d’étirer des groupes de muscles spécifiques :

Cuisses : Faites des étirements du quadriceps en vous tenant droit, en pliant une jambe au niveau du genou et en levant votre pied vers le dos. Vous pouvez tenir votre pied ou votre cheville avec votre main pendant 10 à 15 secondes, puis changer de côté.

Cou : Tenez-vous droit ou asseyez-vous sur une chaise ou sur le sol. Essayez de détendre votre corps autant que possible. Faites lentement rouler votre cou d’un côté vers le bas de votre poitrine jusqu’à l’autre côté. Répétez l’opération pendant plusieurs tours.

Bas du dos : Allongez-vous à plat sur le dos, pliez votre genou gauche et ramenez-le dans votre corps. Vos épaules et votre dos doivent rester à plat sur le sol. Maintenez cette position pendant 10 à 20 secondes et changez de côté.

PRÉVENIR LES RAIDEURS MUSCULAIRES

Pour aider à prévenir les raideurs musculaires, essayez ce qui suit :

  • Adoptez une bonne posture.
  • Assurez-vous que vos meubles à la maison et au travail vous apportent confort et soutien.
  • Faites des pauses régulières. Pour réduire la raideur, levez-vous, marchez et étirez-vous de temps en temps pour que les muscles restent souples. Il peut être utile de programmer une alarme ou une notification sur le bureau pour vous en souvenir.

SANTÉ ET ALIMENTATION

Il y a plusieurs choses à prendre en considération lorsqu’il s’agit de prévenir les raideurs musculaires. Veillez à rester hydraté et à consommer suffisamment de nutriments essentiels.

Eau

S’assurer que votre corps contient suffisamment d’eau aide vos muscles à bien fonctionner. De nombreux experts recommandent de boire huit verres d’eau ou de thé vert par jour.

Si vous êtes actif et que vous transpirez, vous devez consommer davantage d’eau. De multiples études ont montré que la déshydratation pendant l’exercice augmente les risques de dommages musculaires et provoque davantage de douleurs musculaires.

L’article ci-dessus conclut que les athlètes déshydratés ont une force musculaire réduite et une perception accrue de la fatigue.

Calcium et magnésium

Le calcium et le magnésium sont importants pour la santé des muscles.

Selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES), la quantité quotidienne de calcium recommandée est de 1 000 milligrammes pour les jeunes adultes et de 1 200 milligrammes pour les femmes de plus de 50 ans et les hommes de plus de 70 ans. Les sources courantes de calcium comprennent :

  • Le lait et les autres produits laitiers
  • Le lait de riz et d’amande
  • Les produits à base de soja, y compris le lait de soja
  • Le jus d’orange enrichi

Bien que peu fréquente, une grave carence en magnésium entraîne des problèmes musculaires. La moyenne nationale de l’apport en magnésium des Français est de 350 milligrammes. Il est recommandé aux adultes de consommer au moins 310 milligrammes de magnésium par jour.

Les sources de magnésium comprennent :

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
2 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION