2 mai 2022

QUELS SONT LES DANGERS DU SACCHAROSE ?

Le saccharose, ou sucre de table, peut ajouter un goût sucré à vos desserts et friandises préférées, mais lorsqu’il s’agit de votre santé, il n’est pas si doux. La prise de poids, le mauvais contrôle de la glycémie et les maladies cardiaques ne sont que quelques-uns des dangers liés à la consommation régulière de saccharose dans votre alimentation.

1. IL FAIT PRENDRE DU POIDS

Outre les glucides, le sucre n’apporte aucun nutriment. Selon les données de l’USDA, une cuillère à soupe contient 12,6 grammes de glucides. Il n’y a pas de protéines, de graisses, de vitamines ou de minéraux à proprement parler.

Mais le sucre de table contient des calories – 50 par cuillère à soupe. Cela ne semble pas beaucoup, mais cela fait beaucoup, surtout si l’on considère que les Français consomment en moyenne 25 à 35 kilos de sucre par an, selon le Ministères des Solidarités et de la Santé. Cela représente 4 800 calories par semaine, ou 685 calories par jour, provenant du sucre.

Pour mettre cela en perspective, une personne moyenne a besoin d’environ 2 000 calories par jour. Par conséquent, si ces statistiques sont exactes, le sucre représenterait 34 % de l’apport calorique journalier. C’est donc 34 % des calories quotidiennes qui sont totalement dépourvues de nutriments.

Le résultat est que les gens finissent par manger plus qu’ils ne le pensent chaque jour et dépassent régulièrement leurs besoins caloriques. Lorsque vous consommez plus de calories que vous n’en avez besoin, votre corps stocke l’excédent sous forme de graisse corporelle. Au fil du temps, cela entraîne une prise de poids et l’obésité.

L’obésité a été impliquée comme précurseur d’une foule de maladies. Selon le National Institutes of Health, l’excès de poids corporel augmente le risque de diabète de type 2, d’hypertension artérielle, de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux, d’arthrose, de stéatose hépatique, de certains types de cancer et de maladies rénales.

2. IL FAIT GRIMPER LA GLYCÉMIE

Le sucre de table est un glucide, dont votre corps a besoin chaque jour pour produire de l’énergie. Cependant, tous les glucides ne sont pas créés égaux.

Le sucre est un glucide simple. Il est facile à décomposer pour l’organisme et passe rapidement dans la circulation sanguine. Lorsque cela se produit, le taux de sucre dans le sang augmente considérablement.

C’est ce que vous avez peut-être entendu désigner par le terme “hyperglycémie“. L’afflux rapide de sucre dans le sang provoque un regain d’énergie. Mais très vite, le taux de sucre dans le sang diminue, et votre niveau d’énergie chute également. Cette fluctuation marquée de la glycémie peut avoir des effets délétères à court et à long terme.

À court terme, lorsque votre taux de glycémie chute, vous pouvez vous sentir fatigué et léthargique, de mauvaise humeur et avoir de nouveau faim – même si vous venez de manger un en-cas sucré. Cela peut contribuer à une prise de poids, à une perte de productivité et, à long terme, à un mauvais état de santé général – surtout si vous mangez beaucoup de sucre.

Conseil : les personnes atteintes de diabète doivent éviter le sucre. Dans le cas du diabète, la capacité de l’organisme à produire de l’insuline – l’hormone qui aide les cellules à absorber le sucre – diminue ou l’organisme n’utilise pas bien l’insuline. Dans ce cas, l’augmentation du taux de sucre dans le sang peut être dangereuse, car l’organisme n’est pas en mesure de gérer correctement l’excès.

3. IL DEVIENT ADDICTIF

Avez-vous déjà remarqué que plus vous mangez de sucre, plus vous avez envie de sucre ? Il y a une explication scientifique à cela. Selon une étude publiée dans la revue PLOS One en février 2015, se gaver de saccharose crée une augmentation de la dopamine – un neurotransmetteur impliqué dans le système de récompense du cerveau – similaire à celle des drogues d’abus, comme les opioïdes.

Selon les chercheurs, le saccharose présente des caractéristiques similaires à celles des drogues illicites, notamment une absorption rapide. C’est ce qui fait que le saccharose – et les aliments qui en contiennent beaucoup – est commun dans les comportements alimentaires de type addictif. Dans l’étude, il a été demandé à 500 participants d’identifier les aliments problématiques associés à des comportements de type addictif en se basant sur les mêmes critères que ceux utilisés pour diagnostiquer la dépendance à une substance.

Parmi les 35 aliments retenus, dont 18 étaient hautement transformés, le chocolat, la crème glacée, les biscuits et les gâteaux figuraient en bonne place sur la liste. En outre, comme pour les drogues, les gens peuvent développer une tolérance au sucre, c’est-à-dire qu’ils doivent en consommer de plus en plus pour obtenir les mêmes effets. Des symptômes de sevrage peuvent également apparaître lorsqu’une personne arrête brusquement de manger du sucre.

4. IL NUIT À VOTRE CŒUR

Outre sa tendance à favoriser la prise de poids et l’obésité, ce qui a un impact négatif sur la santé cardiaque, le sucre peut également augmenter directement le risque de maladie cardiovasculaire. Dans une étude publiée dans JAMA Internal Medicine en avril 2014, des chercheurs ont examiné les résultats d’une enquête nationale à long terme et à grande échelle sur la santé et la nutrition.

Ils ont constaté que la plupart des adultes consommaient au moins 10 % de leurs calories sous forme de sucre, et qu’environ un dixième des personnes interrogées consommaient 25 % ou plus de leurs calories totales sous forme de sucre. Après avoir examiné les données relatives à la mortalité et ajusté les ratios de risque, ils ont déterminé que plus une personne mangeait de sucre, plus le risque de décès par maladie cardiovasculaire était élevé.

On ne sait pas exactement comment le sucre peut affecter la santé cardiaque, mais il y a quelques explications possibles. Selon le Harvard Health, une consommation excessive de sucre peut surcharger le foie, qui métabolise le sucre et stocke sous forme de graisse le surplus que l’organisme ne peut pas utiliser.

Au fil du temps, cela peut provoquer une accumulation de graisse dans le foie, ce qui entraîne une maladie du foie gras. La stéatose hépatique contribue au développement du diabète, qui augmente le risque de maladie cardiaque.

En outre, la consommation de beaucoup de sucre peut augmenter les niveaux de pression artérielle et accroître l’inflammation systémique, deux facteurs qui peuvent contribuer aux maladies cardiaques. C’est peut-être la combinaison de tous ces facteurs – prise de poids, stéatose hépatique, hypertension artérielle et inflammation – qui explique l’effet final.

LA QUANTITÉ DE SACCHAROSE DONT VOUS AVEZ BESOIN

Vous n’avez pas besoin de saccharose. Votre organisme peut décomposer les glucides complexes pour produire le glucose dont votre corps et votre cerveau ont besoin. Parfois, les athlètes, comme les coureurs expérimentés (demi-fond, semi-marathon etc…), peuvent opter pour un carburant sous forme de sucres simples, car il peut être utilisé immédiatement. Mais pour le commun des mortels, les glucides à digestion lente sont le choix le plus sain.

L’idéal serait d’éliminer tout sucre de votre alimentation, mais comme vous le verrez plus loin, cela peut s’avérer assez difficile. Malgré tout, vous devriez viser à en consommer le moins possible. Les médecins et les diététiciens recommandent de limiter votre consommation de sucres ajoutés à moins de 10 % de vos calories quotidiennes. Pour un régime de 2 000 calories, cela ne représente que 200 calories. Si vous pouvez aller plus bas que cela, votre santé en tirera des bénéfices encore plus importants.

CONSEILS POUR ÉVITER LE SUCRE

Le sucre que vous devez éviter n’est pas seulement le sucre blanc que vous mettez à la cuillère dans votre café chaque matin. C’est le sucre contenu dans la pâtisserie que vous mangez à côté, dans le soda que vous prenez au déjeuner et dans la glace que vous vous offrez après le dîner.

Mais le sucre peut être sournois et se cacher dans des endroits auxquels vous ne vous attendez pas. Par exemple, la miche de pain complet que vous achetez au magasin contient forcément du sucre. Les céréales sont chargées de sucre, tout comme les yaourts aromatisés, les sauces et vinaigrettes commerciales, les sauces pour pâtes et les surgelés et préparés. À moins que vous ne cuisiniez vous-même vos aliments, il est difficile d’éviter le sucre.

Vous devez donc vous renseigner sur les étiquettes. Le sucre se présente sous de nombreuses autres formes que le saccharose, et il est tout aussi mauvais pour la santé, quelle que soit sa source. Le sucre peut être mentionné sur les étiquettes des aliments de plus de 60 façons différentes. En voici quelques exemples :

  • Le sirop de maïs à haute teneur en fructose
  • Malt d’orge 
  • Dextrose 
  • Maltose 
  • Sirop de riz

Tout d’abord, regardez l’étiquette de la valeur nutritive pour les sucres ajoutés. Les nouveaux étiquetages font parfois la distinction entre les sucres présents naturellement et ceux qui ont été ajoutés. Ce sont les sucres ajoutés qu’il faut éviter. S’il n’y a pas de distinction sur l’étiquette, regardez attentivement la liste des ingrédients pour connaître les différentes façons dont le sucre peut être mentionné. Si vous repérez du sucre, remettez l’article en rayon et passez votre chemin. 😁

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
1 COMMENTAIRE
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION