24 février 2022

LES MEILLEURS ET LES PIRES POISSONS POUR VOTRE SANTÉ

Les régimes alimentaires sains vous encouragent à manger du poisson. Les experts recommandent de consommer au moins 5 grammes de fruits de mer par semaine. Les études montrent que les Français ne consomment en moyenne qu’un tiers de cette quantité.

Tous les poissons ne sont pas identiques. Il est donc important de savoir comment s’assurer de tirer le meilleur parti de ce que vous mangez.

LE MEILLEUR : RICHE EN OMÉGA-3

Présents dans les poissons gras et huileux, les acides gras oméga-3 peuvent aider votre cœur de plusieurs façons. Quelques portions de 115 grammes de fruits de mer et coquillages qui en contiennent chaque semaine peuvent réduire de 36 % vos risques de maladie cardiaque. Les oméga-3 peuvent également réduire les risques d’accidents vasculaires cérébraux et de maladie d’Alzheimer.

Voici quelques bonnes sources de ces acides sains :

  • Hareng 
  • Anchois 
  • Sardines 
  • Truite

MEILLEUR : POISSON MAIGRE

Les fruits de mer maigres contiennent moins de calories que les poissons gras, et beaucoup de protéines. Par exemple, les poissons maigres comme le tilapia, la morue, la limande et la sole contiennent moins de 120 calories par portion de 85 grammes et vous apportent beaucoup de protéines.

Si vous n’aimez pas le poisson mais souhaitez intégrer davantage de fruits de mer dans votre alimentation, le tilapia et la morue peuvent constituer un bon point de départ. Ni l’un ni l’autre n’ont un goût de poisson. Ils ont également tendance à prendre la saveur d’une marinade ou d’une sauce.

LE MEILLEUR : LES CREVETTES

Bien qu’elles soient techniquement des crustacés, les crevettes sont de bons choix de fruits de mer. Ils sont pauvres en mercure – et en calories – et riches en protéines. Et ils sont populaires : Les crevettes représentent environ la moitié des fruits de mer consommés en France. Leur seul inconvénient est qu’elles sont plus riches en cholestérol que la plupart des poissons. Elles sont également pauvres en oméga-3.

LE PIRE : LES POISSONS RICHES EN MERCURE

Une trop grande quantité de mercure dans votre organisme peut provoquer des lésions cérébrales et nerveuses chez les adultes. Elle peut également affecter le développement des bébés et des jeunes enfants.

Les poissons dont il faut se méfier sont les suivants :

  • L’espadon 
  • Marlin 
  • Requin 
  • Poisson-tuile

LE PIRE : MAQUEREAU ROYAL

En général, le maquereau est une très bonne source d’oméga-3 et la plupart peuvent faire partie d’un régime alimentaire sain. Mais le maquereau royal – surtout celui pêché dans l’océan Pacifique – a une teneur élevée en mercure. Selon les médecins, les jeunes enfants et les femmes enceintes ou allaitantes devraient les éviter complètement.

LE PIRE : L'HOPLOSTÈTE ORANGE

Ces poissons, également connus sous le nom de slimeheads, peuvent vivre jusqu’à 150 ans. Mais cela signifie qu’ils ont côtoyé des éléments malsains, comme le mercure, pendant longtemps. Ils ne sont donc pas la meilleure option pour un régime sain.

ÇA DÉPEND : LE THON

Tout comme le maquereau, les différentes sortes de thon ont des niveaux de mercure différents. Par exemple, il est préférable d’éviter les steaks de thon rouge et de thon obèse. Et si le thon germon est riche en oméga-3, vous ne devriez pas en manger plus d’une fois par semaine. Il en va de même pour l’albacore. Pour une bonne source de protéines, il est préférable d’opter pour le thon pâle en conserve, qui peut être consommé sans danger jusqu’à trois fois par semaine.

LE GROUPE DES « ENTRE-DEUX »

Certains types de poissons entrent dans cette catégorie. Ils ne sont pas assez riches en mercure pour que vous les évitiez complètement, mais ils ne contiennent pas beaucoup d’oméga-3 et vous ne devez donc pas en abuser. Il s’agit notamment de :

  • Le bar du Chili
  • Le flétan
  • Le mahi-mahi
  • La baudroie
  • Vivaneau

PÊCHE SAUVAGE VS. ÉLEVÉ PAR LA FERME

La différence entre les deux est aussi simple qu’il n’y paraît. Les poissons sauvages vivent dans leurs eaux naturelles, tandis que les poissons d’élevage vivent dans des bassins préparés. La différence entre les deux n’est pas aussi évidente. Les deux types de poissons peuvent contenir du mercure. Les poissons sauvages ont tendance à être plus pauvres en graisses saturées, tandis que les poissons d’élevage ont tendance à contenir plus d’oméga-3.

CONNAISSEZ VOS TERMES

Menacée : c’est le terme utilisé pour désigner une espèce qui risque de s’éteindre si des mesures ne sont pas prises pour la protéger.

En voie de disparition : signifie qu’il existe une très petite population d’une certaine espèce de poisson. Ces espèces sont plus susceptibles de disparaître que les espèces menacées.

Surpêche : on parle de surpêche lorsque les pêcheurs à la ligne capturent trop de poissons d’une certaine espèce avant qu’ils ne puissent se reproduire. C’est l’une des raisons, avec les maladies et la pollution, pour lesquelles les poissons deviennent menacés ou en voie de disparition.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
3 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION