20 novembre 2021

LES 10 PRINCIPALES RAISON DE LA PRISE DE POIDS

L’obésité est l’un des plus grands problèmes de santé au monde.

Elle est associée à plusieurs affections connexes, collectivement appelées syndrome métabolique. Il s’agit notamment de l’hypertension artérielle, de l’hyperglycémie et d’un mauvais profil lipidique sanguin.

Les personnes atteintes du syndrome métabolique présentent un risque beaucoup plus élevé de maladie cardiaque et de diabète de type 2 que les personnes dont le poids est sain.

Au cours des dernières décennies, de nombreuses recherches ont porté sur les causes de l’obésité et sur les moyens de la prévenir ou de la traiter.

PRISE DE POIDS ET VOLONTÉ

De nombreuses personnes semblent penser que la prise de poids et l’obésité sont dues à un manque de volonté.

Ce n’est pas tout à fait vrai. Bien que la prise de poids résulte en grande partie du comportement alimentaire et du mode de vie, certaines personnes sont désavantagées lorsqu’il s’agit de contrôler leurs habitudes alimentaires.

En effet, la suralimentation est déterminée par divers facteurs biologiques tels que la génétique et les hormones. Certaines personnes sont tout simplement prédisposées à prendre du poids.

Bien sûr, les gens peuvent surmonter leurs désavantages génétiques en changeant leur mode de vie et leur comportement. Les changements de mode de vie nécessitent de la volonté, du dévouement et de la persévérance.

Néanmoins, les affirmations selon lesquelles le comportement est purement fonction de la volonté sont beaucoup trop simplistes.

Elles ne tiennent pas compte de tous les autres facteurs qui déterminent en définitive ce que les gens font et quand ils le font.

Voici 10 facteurs qui sont les principales causes de la prise de poids, de l’obésité et des maladies métaboliques, dont beaucoup n’ont rien à voir avec la volonté.

1. Génétique

L’obésité a une forte composante génétique. Les enfants de parents obèses ont beaucoup plus de chances de devenir obèses que les enfants de parents maigres.

Cela ne signifie pas que l’obésité est totalement prédéterminée. Ce que vous mangez peut avoir un effet majeur sur les gènes qui sont exprimés et ceux qui ne le sont pas.

Les sociétés non industrialisées deviennent rapidement obèses lorsqu’elles commencent à manger un régime occidental typique. Leurs gènes n’ont pas changé, mais l’environnement et les signaux qu’il envoie à leurs gènes, oui.

En d’autres termes, les composants génétiques influent sur votre susceptibilité à prendre du poids. Des études sur des jumeaux identiques le démontrent très bien.

2. La malbouffe industrielle

Les aliments ultra-transformés (junk food) ne sont souvent guère plus que des ingrédients raffinés mélangés à des additifs.

Ces produits sont conçus pour être bon marché, durer longtemps en rayon et avoir un goût si incroyablement bon qu’il est difficile d’y résister.

En rendant les aliments aussi savoureux que possible, les fabricants tentent d’augmenter les ventes. Mais ils encouragent également la suralimentation.

La plupart des aliments transformés aujourd’hui ne ressemblent pas du tout à des aliments complets. Ce sont des produits hautement élaborés, conçus pour rendre les gens accros.

3. La dépendance alimentaire

De nombreux aliments contenant quasi exclusivement des calories vides, riches en sucres raffinés et en graisses trans, stimulent les centres de récompense de votre cerveau.

En fait, ces aliments sont souvent comparés à des drogues couramment consommées comme l’alcool, la cocaïne, la nicotine et le cannabis.

La malbouffe peut entraîner une dépendance chez les personnes sensibles. Ces personnes perdent le contrôle de leur comportement alimentaire, de la même manière que les personnes souffrant d’une dépendance à l’alcool perdent le contrôle de leur comportement de consommation.

La dépendance est un problème complexe qui peut être très difficile à surmonter. Lorsque vous devenez dépendant de quelque chose, vous perdez votre liberté de choix et la biochimie de votre cerveau commence à prendre les décisions à votre place.

4. Le marketing agressif

Les industriels de l’agroalimentaire, et les producteurs de malbouffe particulièrement, sont des spécialistes du marketing très agressifs.

Leurs tactiques peuvent parfois être contraires à l’éthique et ils essaient parfois de faire passer des produits très malsains pour des aliments sains.

Ces entreprises font également des déclarations trompeuses. Pire encore, elles ciblent leur marketing spécifiquement sur les enfants comme pour les céréales du petit-déjeuner.

Dans le monde d’aujourd’hui, les enfants deviennent obèses, diabétiques et dépendants de la malbouffe bien avant d’être en âge de prendre des décisions éclairées à ce sujet.

5. L'insuline

L’insuline est une hormone très importante qui régule, entre autres, le stockage de l’énergie.

L’une de ses fonctions est de dire aux cellules graisseuses de stocker les graisses et de conserver celles qu’elles portent déjà.

Le régime occidental favorise la résistance à l’insuline chez de nombreuses personnes en surpoids ou obèses. Les niveaux d’insuline sont alors élevés dans tout le corps, ce qui entraîne le stockage de l’énergie dans les cellules graisseuses au lieu de la rendre disponible.

Bien que le rôle de l’insuline dans l’obésité soit controversé, plusieurs études suggèrent que des taux d’insuline élevés ont un rôle causal dans le développement de l’obésité.

L’une des meilleures façons de réduire votre taux d’insuline est de diminuer les glucides simples ou raffinés tout en augmentant votre consommation de fibres.

Cela entraîne généralement une réduction automatique de l’apport calorique et une perte de poids sans effort – pas besoin de compter les calories ou de contrôler la taille des portions.

6. Certains médicaments

De nombreux médicaments peuvent avoir pour effet secondaire de faire prendre du poids.

Par exemple, les antidépresseurs ont été liés à une modeste prise de poids au fil du temps.

Les médicaments contre le diabète et les antipsychotiques en sont d’autres exemples.

Ces médicaments ne diminuent pas votre volonté. Ils modifient le fonctionnement de votre corps et de votre cerveau, réduisant le taux métabolique ou augmentant l’appétit.

7. Résistance à la leptine

La leptine est une autre hormone qui joue un rôle important dans l’obésité.

Elle est produite par les cellules adipeuses et son taux sanguin augmente avec l’augmentation de la masse grasse. C’est pourquoi les taux de leptine sont particulièrement élevés chez les personnes obèses.

Chez les personnes en bonne santé, des niveaux élevés de leptine sont liés à une réduction de l’appétit. Lorsqu’elle fonctionne correctement, elle devrait indiquer à votre cerveau l’importance de vos réserves de graisse.

Le problème est que la leptine ne fonctionne pas comme elle le devrait chez de nombreuses personnes obèses, car pour une raison quelconque, elle ne peut pas traverser la barrière hémato-encéphalique.

Cette condition est appelée résistance à la leptine et on pense qu’elle est un facteur important dans la pathogenèse de l’obésité.

8. Disponibilité des aliments

Un autre facteur qui influence considérablement le tour de taille des gens est la disponibilité de la nourriture, qui a augmenté massivement au cours des derniers siècles.

La nourriture, en particulier la malbouffe, est désormais omniprésente. Les magasins exposent des aliments tentants là où ils ont le plus de chances d’attirer votre attention.

Un autre problème est que la malbouffe est souvent moins chère que les aliments sains et complets, même en France.

Certaines personnes, notamment dans les quartiers pauvres, n’ont même pas la possibilité d’acheter de vrais aliments, comme des fruits et légumes frais.

Les magasins de proximité de ces quartiers ne vendent que des sodas, des bonbons et des aliments vides transformés et emballés.

9. Le sucre ajouté

Le sucre ajouté est peut-être le pire aspect de l’alimentation moderne.

En effet, le sucre modifie les hormones et la biochimie de votre corps lorsqu’il est consommé en excès. Ce qui, à son tour, contribue à la prise de poids.

Le sucre ajouté est composé à moitié de glucose et à moitié de fructose. Le glucose provient de divers aliments, dont les féculents, mais la majorité du fructose provient du sucre ajouté.

Une consommation excessive de fructose peut entraîner une résistance à l’insuline et un taux d’insuline élevé. Il ne favorise pas non plus la satiété comme le fait le glucose.

Pour toutes ces raisons, le sucre contribue à un stockage accru de l’énergie et, en fin de compte, à l’obésité.

10. La désinformation

Partout dans le monde, les gens sont mal informés sur la santé et la nutrition.

Il y a de nombreuses raisons à cela, mais le problème dépend largement de l’endroit où les gens obtiennent leurs informations.

De nombreux sites Web, par exemple, diffusent des informations inexactes, voire incorrectes, sur la santé et la nutrition.

Certains organes d’information simplifient ou interprètent mal les résultats d’études scientifiques et les résultats sont souvent sortis de leur contexte.

D’autres informations peuvent tout simplement être dépassées ou fondées sur des théories qui n’ont jamais été entièrement prouvées.

Les entreprises alimentaires jouent également un rôle. Certaines font la promotion de produits, tels que des suppléments de perte de poids, qui ne fonctionnent pas.

Les stratégies de perte de poids fondées sur de fausses informations peuvent freiner vos progrès. Il est important de bien choisir ses sources.

CONCLUSION

Si vous êtes préoccupé par votre tour de taille, vous ne devez pas utiliser cet article comme une excuse pour abandonner.

Si vous ne pouvez pas contrôler entièrement le fonctionnement de votre corps, vous pouvez apprendre à contrôler vos habitudes alimentaires et à changer votre mode de vie.

À moins qu’un problème de santé ne vous empêche de le faire, vous avez le pouvoir de contrôler votre poids.

Il faut souvent travailler dur et changer radicalement de mode de vie, mais de nombreuses personnes y parviennent à long terme, malgré les obstacles qui se dressent devant elles.

Le but de cet article est d’ouvrir l’esprit des gens sur le fait que quelque chose d’autre que la responsabilité individuelle joue un rôle dans l’épidémie d’obésité.

Le fait est que les habitudes alimentaires modernes et la culture alimentaire doivent être modifiées pour pouvoir inverser ce problème à l’échelle mondiale.

L’idée que tout est dû à un manque de volonté est exactement ce que les producteurs alimentaires veulent vous faire croire, afin qu’ils puissent continuer leur marketing en paix.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
0 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES