16 juin 2022

L’AGITATION

L’agitation est le fait de ressentir le besoin de bouger constamment, d’être incapable de calmer son esprit, ou une combinaison des deux. Vous pouvez également souffrir d’hyperactivité, d’anxiété, de palpitations, d’agitation ou d’insomnie.

Les personnes souffrant d’agitation motrice ont souvent l’impression d’avoir des crampes dans les bras ou les jambes lorsqu’elles ne bougent pas. Elles peuvent avoir du mal à rester assises au travail ou à la maison, ou avoir envie de se tapoter les mains ou les pieds. D’autres personnes peuvent ressentir une agitation mentale et avoir des difficultés à accomplir des tâches, à gérer le temps ou à s’endormir le soir.

L’agitation peut être due à la prise de médicaments stimulants, à l’arrêt de médicaments ou à une consommation excessive de caféine dans une journée. Les déséquilibres hormonaux, les problèmes neurologiques, la douleur ou les troubles mentaux peuvent également causer de l’agitation.

1. LE SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS (SJRS)

Symptômes

  • Besoin incontrôlable de bouger les jambes (akathisie) en position assise ou couchée.
  • Sensations dans les jambes ou les pieds, telles que reptation, douleur, tiraillement, élancement ou démangeaison.
  • Difficulté à s’endormir ou à se rendormir si vous vous réveillez pendant la nuit.

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) provoque une sensation inconfortable dans les jambes en position couchée ou assise. Vous pouvez avoir une forte envie de bouger vos jambes, et le fait de bouger ou de les étirer soulage temporairement cette sensation désagréable.

Environ 8,5 % de la population française peut souffrir du SJSR, selon EM Consulte. La plupart des personnes atteintes du SJSR (80 %) présentent également des mouvements périodiques des membres pendant le sommeil (PLMS), qui provoquent des contractions et des secousses des jambes ou des bras pendant le sommeil.

Traitement

Vous pouvez réduire les symptômes du SJSR en prenant des bains chauds, en massant vos jambes, en appliquant des compresses chaudes ou froides, en faisant du sport et en adoptant de bonnes habitudes de sommeil.

Si vous avez un faible taux de fer dans votre organisme, votre état peut s’améliorer en prenant des suppléments de fer. Votre médecin peut vous prescrire des médicaments, notamment des agonistes dopaminergiques ou des médicaments pour les nerfs, afin de diminuer la sensation d’agitation.

Prendre soin de soi et rester en bonne santé passe aussi par le sport !

COMMANDEZ LA RL-01 : la chaussure de sport Made in France !

Vous faites du fitness, de la muscu ou de la course à pied et vous avez envie de faire de porter des chaussures Made in France de qualité lors de vos séances de sport? La première paire de Relance est faite pour vous ! 🇫🇷

Une chaussure alliant performance et élégance, développée par une équipe de passionnés et entourée par des testeurs fitness & running !

2. HYPERTHYROÏDIE

Symptômes

  • Perte de poids
  • Intolérance à la chaleur
  • Anxiété, tremblements et agitation

La thyroïde est une petite glande en forme de nœud papillon située dans le cou. Elle produit plusieurs hormones qui affectent le métabolisme de votre corps et le rendent plus sensible aux hormones stimulantes comme l’adrénaline.

On parle d’hyperthyroïdie lorsque votre organisme produit trop d’hormones thyroïdiennes. Le moteur de votre corps passe alors à la vitesse supérieure. Vous pouvez ressentir des tremblements et de l’anxiété, le cœur peut battre trop vite ou de façon irrégulière, et vous pouvez perdre du poids bien que vous ayez faim et que vous mangiez davantage. Les causes peuvent être des maladies auto-immunes, des tumeurs, des inflammations ou des médicaments.

Traitement

Votre médecin peut traiter votre thyroïde hyperactive après en avoir trouvé la cause. Les traitements peuvent inclure :

  • L’arrêt de certains médicaments
  • Bloquer les effets de l’hormone thyroïdienne avec des médicaments antithyroïdiens
  • Ablation de la glande thyroïde hyperactive à l’aide d’iode radioactive
  • Ablation chirurgicale du tissu thyroïdien hyperactif

3. DÉPRESSION

Symptômes

  • Humeur dépressive
  • Perte d’appétit
  • Difficulté à s’endormir ou à se réveiller trop tôt
  • Perte d’intérêt pour les activités amusantes
  • Anxiété, irritabilité, agitation mentale.

La dépression peut vous faire sentir triste, désespéré et découragé, ou vous pouvez vous sentir irritable et en colère. Un déséquilibre chimique dans le cerveau peut entraîner des difficultés de concentration, une agitation physique ou mentale, ou des troubles du sommeil. Vous pouvez perdre votre intérêt ou votre plaisir pour des choses qui étaient autrefois amusantes. Ces problèmes peuvent interférer avec votre travail, vos relations et votre capacité à prendre soin de vous.

4. MÉDICAMENTS, RÉGIME ALIMENTAIRE OU COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Symptômes

Agitation qui commence après un changement de médicament ou de régime alimentaire.

De nombreux médicaments peuvent avoir pour effet secondaire de provoquer de l’agitation. Il s’agit notamment des médicaments contre le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), la dépression, les nausées ou la psychose. Si vous commencez à vous sentir agité peu après avoir commencé un nouveau médicament, parlez-en à votre médecin.

De nombreux compléments alimentaires et boissons énergisantes contiennent des substances chimiques ayant un effet stimulant. Une consommation excessive de caféine peut également provoquer de l’agitation.

Traitement

Parlez à votre médecin de tout nouveau symptôme après avoir commencé ou changé de médicament. Demandez-lui si vous devez modifier votre dose ou votre médicament.

Revoyez votre régime alimentaire pour y ajouter de nouveaux compléments et tenez compte de la quantité de caféine dans vos boissons.  Des ajustements progressifs de votre consommation de suppléments et de caféine peuvent être utiles.

5. TROUBLE DYSPHORIQUE PRÉMENSTRUEL

Symptômes

  • Sautes d’humeur sévères avec dépression ou irritabilité
  • Symptômes du syndrome prémenstruel tels que ballonnements, crampes abdominales et sensibilité des seins.

Le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM) est un ensemble de symptômes graves qui surviennent environ une semaine avant le début des règles d’une femme. Il provoque des symptômes du syndrome prémenstruel, comme des ballonnements et des crampes. Mais vous pouvez également présenter des symptômes mentaux et émotionnels majeurs, tels que des sautes d’humeur dramatiques, une dépression sévère, de l’irritabilité ou de l’agitation.

Le trouble dysphorique prémenstruel peut être causé par une réponse anormale aux changements naturels des hormones féminines pendant le cycle menstruel.

Traitement

Vous pouvez obtenir un soulagement en améliorant votre régime alimentaire et en faisant de l’exercice régulièrement. Votre médecin peut vous recommander un supplément de calcium, des contraceptifs oraux ou des antidépresseurs. La thérapie cognitivo-comportementale, un type de thérapie par la parole, s’est également avérée efficace.

6. TROUBLE BIPOLAIRE LÉGER

Symptômes

  • Périodes de dépression
  • Tristesse ou humeur dépressive
  • Difficulté à s’endormir
  • Perte d’appétit
  • Perte d’intérêt pour les activités

Périodes de démence

  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou excitation excessive
  • Sensation de plus d’énergie ou moins de besoin de sommeil
  • Comportement risqué et bavardage accru

Le trouble bipolaire entraîne des périodes de dépression puis de manie qui peuvent durer des semaines ou des mois, suivies de périodes où votre humeur est stable. Pendant les périodes de dépression, vous pouvez avoir une humeur basse, une perte de plaisir et une faible énergie. Dans le cas de la manie, l’humeur est élevée ou irritable et s’accompagne d’un comportement erratique, d’une diminution du sommeil, d’un comportement à risque et d’une plus grande bavardise.

Le trouble bipolaire peut être héréditaire. Les symptômes commencent souvent à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Traitement

Le traitement varie en fonction de vos symptômes et d’autres facteurs, mais généralement votre médecin vous prescrira des médicaments, tels que des stabilisateurs d’humeur et des antipsychotiques. Une thérapie par la parole peut également être utile. Dans les cas graves, il peut être nécessaire de vous hospitaliser lorsque vous présentez des symptômes.

AUTRES CAUSES POSSIBLES

Certains types de douleurs intenses peuvent provoquer de l’agitation :

  • Les céphalées en grappe : Lorsqu’une personne souffre d’une céphalée en grappe, elle peut être agitée et irritable car elle lutte pour trouver une position qui soulage la douleur.
  • Les calculs rénaux peuvent causer une douleur intense au flanc ou au dos. Lorsque les personnes souffrent de calculs rénaux douloureux, elles sont souvent agitées et actives, essayant de trouver une position pour soulager la douleur ou s’en éloigner.
  • Démence et douleur : Les personnes qui ont des difficultés à communiquer en raison d’une démence, d’un traumatisme crânien ou d’une autre maladie neurologique peuvent sembler agitées lorsqu’elles ont mal.

Autres affections susceptibles de provoquer de l'agitation

  • Problèmes métaboliques

QUAND APPELER LE MÉDECIN

  • Votre agitation interfère avec votre capacité à dormir ou à travailler.
  • Vous remarquez des changements dans votre appétit, votre humeur ou votre poids.
  • Votre agitation commence après un changement de médicament.
  • Vous avez déjà vérifié votre consommation de caféine et de suppléments, mais l’agitation persiste.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
0 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION