5 novembre 2021

LA VÉRITÉ SUR L’ARTHROSE

QU’EST-CE QUE L’ARTHROSE ?

L’arthrose est la forme la plus courante d’arthrite. Certaines personnes l’appellent maladie articulaire dégénérative ou arthrite d’usure. Elle se manifeste le plus souvent dans les mains, les hanches et les genoux.

Dans le cas de l’arthrose, le cartilage de l’articulation commence à se détériorer et l’os sous-jacent à se modifier. Ces changements se développent généralement lentement et s’aggravent avec le temps. L’arthrose peut provoquer des douleurs, des raideurs et des gonflements. Dans certains cas, elle entraîne également une réduction de la fonction et une incapacité ; certaines personnes ne sont plus en mesure d’effectuer des tâches quotidiennes ou de travailler.

QUELS SONT LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES DE L’ARTHROSE ?

  • Douleur ou courbature
  • Raideur
  • Diminution de l’amplitude des mouvements (ou de la souplesse)
  • Gonflement

COMBIEN DE PERSONNES SONT ATTEINTES D’ARTHROSE ?

L’arthrose touche plus de 10 millions d’adultes en France soit 17% de la population. Ce chiffre pourrait grimper à 22% à horizon 2030

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’ARTHROSE ?

L’arthrose est causée par la détérioration ou la dégradation du cartilage articulaire entre les os.

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE DE L’ARTHROSE ?

  • Blessure ou surmenage de l’articulation: Une blessure ou un surmenage, comme la flexion du genou et le stress répétitif sur une articulation, peut endommager une articulation et augmenter le risque d’arthrose dans cette articulation.
  • Âge: Le risque de développer une arthrose augmente avec l’âge.
  • Sexe: Les femmes sont plus susceptibles de souffrir d’arthrose que les hommes, surtout après 50 ans.
  • Obésité : Le surpoids exerce une pression accrue sur les articulations, en particulier sur les articulations portantes comme les hanches et les genoux. Ce stress augmente le risque d’arthrose dans cette articulation. L’obésité peut également avoir des effets métaboliques qui augmentent le risque d’arthrose.
  • Génétique: Les personnes dont des membres de la famille souffrent d’arthrose sont plus susceptibles de développer cette maladie. Les personnes qui souffrent d’arthrose des mains sont plus susceptibles de développer une arthrose du genou.
  • Origine ethnique: Certaines populations asiatiques présentent un risque plus faible d’arthrose.

COMMENT L’ARTHROSE EST-ELLE DIAGNOSTIQUÉE ?

Un médecin diagnostique l’arthrose en examinant les symptômes, l’examen physique, les radiographies et les tests de laboratoire.

Un rhumatologue, un médecin spécialisé dans l’arthrite et d’autres affections connexes, peut aider s’il y a des questions sur le diagnostic.

COMMENT TRAITE-T-ON L’ARTHROSE ?

Comme il n’existe pas de traitement curatif de l’arthrose, les médecins traitent généralement les symptômes de l’arthrose par une combinaison de thérapies, qui peuvent inclure les éléments suivants :

  • Physiothérapie et kinésithérapie avec exercices de renforcement musculaire
  • Perte de poids
  • Des médicaments, y compris des analgésiques en vente libre et des médicaments sur ordonnance
  • Des dispositifs de soutien tels que des béquilles ou des cannes.
  • Chirurgie (si les autres options thérapeutiques n’ont pas été efficaces).

En plus de ces traitements, les gens peuvent prendre confiance dans la gestion de leur arthrose grâce à des stratégies d’autogestion. Ces stratégies permettent de réduire la douleur et l’incapacité afin que les personnes atteintes d’arthrose puissent poursuivre les activités qui leur tiennent à cœur. Ces cinq stratégies simples et efficaces de gestion de l’arthrite peuvent vous aider.

ARTHOSE : 8 ALIMENTS À ÉVITER

1. Le sucre

Le sucre ajouté est présent dans de nombreux aliments transformés, comme les produits de boulangerie, les sodas et les bonbons. Les condiments comme le ketchup et la sauce barbecue contiennent également de grandes quantités de sucre raffiné. Des recherches ont associé la consommation excessive de sucre à une inflammation accrue et à une probabilité plus élevée de devenir obèse, ce qui peut avoir un impact négatif sur la santé de vos articulations.

2. Le sel

Le sodium est un élément important d’une alimentation saine car il contribue à maintenir l’équilibre des fluides en attirant l’eau vers lui et en retenant les liquides. En cas de surconsommation de sel, une trop grande quantité de liquide est retenue, ce qui peut augmenter l’inflammation et le gonflement des articulations.

3. Les graisses saturées et les graisses trans

Une alimentation riche en graisses saturées est associée à une augmentation de l’inflammation dans l’organisme. Les aliments riches en graisses saturées sont le beurre, la viande rouge, les viandes transformées, les produits laitiers gras, la junk-food, les fast-foods, les fritures et la noix de coco.

De petites quantités d’acides gras trans sont naturellement présentes dans certaines protéines animales. Ils peuvent également être créés artificiellement pendant la transformation et sont utilisés pour ajouter de la texture, de la saveur et augmenter la durée de conservation de l’aliment. Les graisses trans augmentent le taux de mauvais cholestérol et ont été fortement associées à l’inflammation systémique.

Les graisses trans produites artificiellement ont été interdites par la FDA et sont progressivement retirées de la vente aux Etats-Unis. En revanche en Europe il existe encore un certain flou juridique. Il se peut qu’il y ait encore des graisses trans d’origine naturelle dans le shortening, la margarine, les fast-foods et d’autres aliments transformés qui pourraient augmenter l’inflammation dans votre corps.

4. Les glucides raffinés

Pendant la transformation, les fibres et les nutriments sont retirés des céréales, ce qui les prive de la majeure partie de leur valeur nutritionnelle. La farine blanche et le riz sont des glucides simples, qui sont plus faciles à digérer et à absorber dans le sang, provoquant des pics de glycémie.

De nombreux aliments contenant des céréales raffinées, comme les céréales pour le petit déjeuner, les produits de boulangerie, les collations et les sucreries, sont hautement transformés et contiennent du sucre, du sel et des matières grasses ajoutés.

5. Les acides gras oméga-6

Il existe deux principaux acides gras polyinsaturés dans l’alimentation – les acides gras oméga-3 et les acides gras oméga-6 – et chaque type a un effet différent sur l’organisme. Les acides gras oméga-3 ont des effets anti-inflammatoires, tandis que les acides gras oméga-6 sont pro-inflammatoires.

L’apport en acides gras oméga-6 est élevé dans le régime alimentaire américain typique et l’apport en oméga-3 est souvent inférieur à la quantité recommandée. Les sources d’oméga-6 sont le soja, le maïs, l’huile de carthame, l’huile de tournesol, l’huile de canola, la viande, la volaille, les noix et les graines.

6. Les produits laitiers

Les produits laitiers entiers sont riches en graisses saturées et sont associés à des niveaux accrus d’inflammation. Le fromage, le lait entier, la crème et le beurre sont tous riches en graisses saturées.

Le fromage, le lait entier, la crème et le beurre sont tous riches en graisses saturées. En plus d’être riches en graisses, certains produits laitiers, comme la crème glacée, le yaourt sucré et le lait au chocolat, sont également riches en sucre. La combinaison d’une teneur élevée en graisses et en sucre rend ces types de produits laitiers plus inflammatoires.

7. L'alcool

La consommation chronique d’alcool est associée à une inflammation systémique et endommage l’organisme au fil du temps, surtout en cas de consommation excessive d’alcool. Une consommation modérée est considérée comme un verre par jour pour les femmes et deux verres par jour pour les hommes.

Selon le type de boisson alcoolisée, elle peut également être riche en sucre, ce qui ajoute à l’effet inflammatoire de la boisson.

8. Le MSG (ou glutamate)

Le glutamate monosodique (MSG) est un additif alimentaire qui agit comme un exhausteur de goût. Il est souvent utilisé dans la nourriture chinoise, les soupes, les viandes transformées et les aliments en conserve. Certaines études ont laissé entendre qu’il pourrait y avoir un lien entre le MSG et des effets négatifs sur la santé, comme des maux de tête, des sueurs, des nausées, des inflammations et des faiblesses.

Les recherches ne sont pas concluantes quant aux effets du MSG et celui-ci est considéré comme sûr par la FDA. Si vous souffrez de beaucoup d’inflammation, vous pourriez essayer de limiter le MSG dans votre alimentation afin d’évaluer tout changement dans l’inflammation.

COMMENT PUIS-JE GÉRER L’ARTHROSE ET AMÉLIORER MA QUALITÉ DE VIE ?

Le Programme pour l’arthrite de l’AFP recommande cinq stratégies d’auto-gestion pour gérer l’arthrite et ses symptômes.

  • Apprenez les techniques d’autogestion: Participez à un cours d’éducation à l’autogestion, qui aide les personnes atteintes d’arthrite et d’autres maladies chroniques – y compris l’arthrose – à comprendre comment l’arthrite affecte leur vie et à accroître leur confiance dans le contrôle de leurs symptômes et leur capacité à bien vivre.
  • Faites du sport régulièrement: Les experts recommandent aux adultes de pratiquer 150 minutes de cardio par semaine au moins modérée. Chaque minute d’activité compte, et toute activité est préférable à l’absence d’activité. Les activités modérées et à faible impact recommandées sont la marche, la natation ou le vélo. Une activité physique régulière peut également réduire le risque de développer d’autres maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. En savoir plus sur l’activité physique pour l’arthrite.
  • Consultez les programmes d’activité physique efficaces: Pour les personnes qui craignent que l’activité physique n’aggrave l’arthrite ou qui ne savent pas comment faire de l’exercice en toute sécurité, la participation à des programmes d’activité physique peut aider à réduire la douleur et l’incapacité liées à l’arthrite et améliorer l’humeur et la capacité de bouger. Les cours ont lieu dans les Y, les parcs et les centres communautaires locaux. Ces cours peuvent aider les personnes atteintes d’arthrose à se sentir mieux. Pour en savoir plus sur les programmes d’activité physique recommandés par les CDC.
  • Parlez-en à votre médecin: Vous pouvez jouer un rôle actif dans le contrôle de votre arthrite en vous rendant régulièrement chez votre médecin et en suivant le plan de traitement recommandé. Ceci est particulièrement important si vous souffrez également d’autres maladies chroniques, comme le diabète ou une maladie cardiaque.
  • Perdez du poids: Pour les personnes en surpoids ou obèses, perdre du poids réduit la pression sur les articulations, en particulier les articulations portantes comme les hanches et les genoux. Atteindre ou maintenir un poids santé peut soulager la douleur, améliorer la fonction et ralentir la progression de l’arthrose.
  • Protégez vos articulations: Les blessures articulaires peuvent causer ou aggraver l’arthrite. Choisissez des activités qui ménagent vos articulations, comme la marche, le vélo et la natation. Ces activités à faible impact présentent un faible risque de blessure et ne provoquent pas de torsion ou de stress excessif sur les articulations. Apprenez-en davantage sur la façon de faire de l’exercice en toute sécurité avec l’arthrite.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
1 COMMENTAIRE
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES