Line 1

26 July 2021

CONSEILS POUR COURIR SOUS LA PLUIE

Sauf à ce que votre pratique de la course à pied se limite exclusivement à 2-3 footings durant les 3 mois d’été (c’est un breton qui parle), tous les coureurs sont amenés, à un moment ou à un autre, à courir par temps de pluie. Lorsque l’on se prépare pour des échéances, comme par exemple un semi-marathon, il est difficile de mettre son programme d’entrainement sur pause en raison d’une mauvaise météo.

Courir sous la pluie est généralement considéré comme sans danger. Mais s’il y a des orages accompagnés d’éclairs dans votre région, ou s’il pleut à verse et que la température est inférieure à zéro, courir sous la pluie peut être plus dangereux.

Si vous allez courir sous la pluie, assurez-vous d’être habillé de manière appropriée pour faire face à des conditions climatiques peu clémentes. Avant de partir, dites toujours à quelqu’un où vous allez courir and which is pendant combien de temps environ.

Lisez ce qui suit pour connaître les avantages et les inconvénients du jogging sous la pluie, ainsi que quelques conseils pour assurer votre sécurité.

EST-CE QUE C'EST "SAFE " DE COURIR SOUS LA PLUIE ?

Courir sous une pluie légère (le fameux crachin breton) à modérée est sans danger. Vous pouvez même trouver cela relaxant car cela libère des endorphines, ce qui augmente notre sensation de bien-être, tant physiquement que mentalement. Voici quelques conseils de sécurité à garder à l’esprit.

Évitez les éclairs et les orages

Consultez les prévisions météorologiques avant de partir. S’il y a des orages à proximité et des éclairs dans votre région, reportez votre course, même si c’est moins sexy mieux vaut se rabattre sur le tapis de course intérieur ou l’elliptique, afin de faire quand même un peu de cardio. Sinon vous avez également la possibilité d’opter pour une séance de renforcement musculaire, parfaitement complémentaire avec la pratique du running.

Vous devez connaître la température extérieure et…. être prêt à y faire face !

Vérifiez la température. Si la température est inférieure à zéro degré C° et qu’il pleut abondamment, vous avez une forte probabilité de devoir faire face au givre voire au verglas. Il sera également plus difficile de maintenir votre corps au chaud. Cela augmenter donc le risque d’hypothermie.

Lorsque vous rentrez chez vous après votre course, enlevez immédiatement vos chaussures, vos chaussettes and which is vos vêtements mouillés. Réchauffez-vous rapidement en vous enveloppant dans une grosse couverture ou en prenant une bonne douche bien chaude. Sirotez un thé ou une soupe chaude pour rester au chaud et hydraté.

Privilégiez les lieux que vous connaissez parfaitement

Faites attention aux routes glissantes (racines, cailloux etc…), aux sentiers accidentés, aux dénivelés trop importants et aux inondations. Évitez ces zones dans la mesure du possible.

Portez des chaussures avec une bonne adhérence

Il est conseillé d’utiliser des chaussures avec une tige (partie supérieur de la chaussure) avec un design respirant et  ayant reçu un traitement imperméabilisant. Eviter les paires avec une semelle extérieure trop usée. Il faut à l’inverse privilégier les modèles avec un bon grip afin de conserver une bonne adhérence malgré la pluie et l’humidité.

COURSE SUR ROUTE PAR TEMPS DE PLUIE

Les routes et les trottoirs peuvent devenir glissants lorsqu’il pleut. Vous devrez peut-être ralentir légèrement votre rythme pour éviter de glisser ou de se casser la figure.

Lorsqu’il pleut, ce n’est pas le bon moment pour faire un entraînement de vitesse. Concentrez-vous plutôt sur la distance ou la durée de votre course. Raccourcissez votre foulée pour éviter de tomber. Si vous aviez prévu une séance d’entraînement à haute intensité, mieux vaut envisagez de la déplacer sur un tapis roulant d’intérieur.

La visibilité peut également être réduite sous la pluie. Les voitures peuvent avoir plus de mal à vous voir. Portez des couleurs vives et visibles. Utilisez une lampe frontale ou un gilet réfléchissant.

Si une pluie légère ne devrait pas trop affecter votre course, évitez les routes ou les zones inondables. Faites attention lorsque vous courez dans des flaques d’eau. Elles peuvent être plus profondes qu’il n’y paraît…. 😁

TRAIL ET COURSE SUR SENTIER SOUS LA PLUIE

Si vous courez sur un sentier par temps de pluie, faites attention à vos appuis. Les racines, les feuilles, les branches tombées peuvent rendre le sol particulièrement glissant, et donc dangereux.

Portez des chaussures de running spécialement conçues pour le trail. Elles doivent avoir une bonne adhérence et repousser l’eau, ou lui permettre de s’écouler facilement (un peu comme pour les pneus des voitures pour éviter l’aquaplaning).

Sur le sentier, évitez de porter des écouteurs afin de pouvoir entendre ce qui se passe autour de vous. Même si l’on est nous-même adeptes des « playlists punchy », une fois de temps en temps cela fait du bien lorsque l’on court de profiter du plein air et des bruits de la nature.

Les fortes pluies et le vent peuvent détacher des branches, voire des arbres, et les faire tomber sur le chemin. Si vous devez courir sous le couvert d’un arbre, soyez vigilant.

Il est important de courir avec un binôme, surtout sur les sentiers reculés. Ainsi, si l’un d’entre vous se blesse, l’autre pourra lui administrer les premiers soins de base ou appeler à l’aide, si nécessaire.

S'HABILLER POUR LA PLUIE

Lorsque vous courez sous la pluie, portez des couches légères et résistantes à l’humidité afin de mieux contrôler votre température corporelle. Cela peut inclure :

  • Une couche de base, telle qu’un sous-pull imperméable à manches longues (anti-pluie et anti-froid) et bonne tenue à la transpiration.
  • une couche extérieure imperméable par-dessus, comme un coupe-vent avec une capuche.
  • Un short classique non moulant. Evitez également les cuissards car ils ont tendance à garder l’eau et refroidir les muscles.

Portez des chaussures de course dotées d’une bonne adhérence, comme des chaussures de trail running imperméables avec une doublure Gore-Tex.

Si vos chaussures ne sont pas étanches ou si elles sont mouillées à l’intérieur, les semelles intérieures peuvent être amovibles. Retirez-les après votre course pour les aider à sécher et placer les sous un radiateur.

Y A-T-IL DES AVANTAGES À COURIR SOUS LA PLUIE ?

Des études montrent qu’il n’y a pas beaucoup d’avantages physiques à courir sous la pluie. En fait, cela peut diminuer vos performances sportives et vous faire brûler moins de calories. Donc pour ceux qui courent pour maigrir ou perdre du poids, ce n’est pas nécessairement l’idéal.

Mais mentalement, courir sous la pluie peut faire de vous un coureur plus résistant. Par exemple, si vous vous entraînez continuellement sous la pluie ou dans d’autres conditions météorologiques défavorables, vous constaterez peut-être que vos temps de course s’améliorent lorsque le temps s’éclaircit.

Les chemins et les sentiers peuvent également être moins fréquentés les jours de pluie.

COURIR UN MARATHON SOUS LA PLUIE

Si vous vous êtes inscrit à une course sur route, quelle que soit sa durée, et qu’il pleut, suivez les conseils des officiels de la course. Vous trouverez ci-dessous d’autres conseils pour courir sous la pluie.

Restez au chaud (et au sec !)

S’il y a un endroit couvert où vous pouvez vous abriter avant le début de la course, restez-y aussi longtemps que possible (jusqu’à quelques minutes du départ).

Si vous êtes à l’extérieur avant le départ, portez une cape en tissu imperméable, un poncho en plastique, ou même des sacs poubelles déchirés, par-dessus vos vêtements pour les garder aussi secs que possible. (Vous pouvez jeter cette couche avant la course).

Faites un petit jogging pour vous échauffer et des étirements dynamiques avant la course.

Si possible, prévoyez de laisser des vêtements de rechange secs à un ami afin de pouvoir les enfiler rapidement après la course.

Votre objectif doit déjà être de finir, pas de battre votre record personnel

Votre objectif doit être de finir, et non d’obtenir votre meilleur résultat personnel lorsque la météo est un facteur. La visibilité peut être réduite et les routes peuvent être glissantes.

Restez en sécurité et gardez un rythme régulier. N’oubliez pas que même les pros ont des temps plus lents sous la pluie.

Se sécher et se réchauffer par la suite

Enlevez les vêtements mouillés, y compris les chaussures et les chaussettes, dès que possible après avoir franchi la ligne d’arrivée. Vous voudrez peut-être renoncer aux festivités d’après-course et rentrer directement chez vous pour prendre une douche chaude. Si vous n’arrivez toujours pas à vous réchauffer, consultez un médecin.

CONCLUSION

Courir sous la pluie peut être un moyen sûr de faire de l’exercice, même par mauvais temps. Vous pourriez même découvrir que vous aimez courir sous la pluie.

Veillez à vous habiller de manière appropriée. Enlevez également tout vêtement mouillé dès que vous rentrez chez vous pour éviter de tomber malade. 

Et surtout rappelez vous, la pluie c’est sexy, ce n’est pas nous qui le disons c’est le cinéma 😇😉

the notebook love GIF

RELANCE IS A BLOG ABOUT RUNNING BUT IT IS ALSO AND ESPECIALLY THE NEW BRAND OF RUNNING SHOES MADE IN FRANCE !

YOU LIKE THIS ARTICLES ?

PLEASE SUBSCRIBE TO OUR WEEKLY NEWSLETTER

SHARE THIS ARTICLE

Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
VIEW COMMENTS