Douleur à la voûte plantaire : causes, traitements et étirements

25 octobre 2021

DOULEUR À LA VOUTE PLANTAIRE : CAUSES, TRAITEMENTS ET ÉTIREMENTS

La douleur de la voûte plantaire est un problème courant du pied. Elle touche les coureurs et d’autres athlètes, mais elle peut également se manifester chez des personnes moins actives. La voûte plantaire s’étend de la base des orteils au talon et joue un rôle important dans toute activité où vous êtes debout. La voûte plantaire aide à :

  • Absorber les chocs
  • Supporter le poids
  • Créer un équilibre
  • Stabiliser le mouvement
  • S’adapter aux changements de terrain

La douleur de la voûte plantaire peut être ressentie dans l’avant-pied et le talon du pied. Vous pouvez également ressentir une douleur sur le dessus du pied, voire dans les chevilles, les genoux, les hanches, les jambes et le dos. En fonction de la cause sous-jacente, la douleur peut être plus intense lorsque vous marchez ou vous tenez debout, ou pendant ou après des activités impliquant vos pieds. Elle peut également être plus intense le matin au réveil.

QUELLE POURRAIT ÊTRE LA CAUSE DE VOTRE DOULEUR À LA VOUTE PLANTAIRE ?

La douleur de la voûte plantaire peut survenir si vous blessez les muscles, les os, les ligaments ou les tendons qui forment la voûte plantaire. Elle peut également être due à des problèmes structurels, surtout si ces derniers sont aggravés par les facteurs suivants :

  • La prise de poids
  • Le vieillissement
  • La surutilisation
  • Des troubles neurologiques
  • Le stress physique

Les pieds plats et les voûtes plantaires sont des exemples de problèmes structurels qui peuvent entraîner des douleurs de la voûte plantaire.

Les affections suivantes sont courantes et peuvent provoquer des douleurs de la voûte plantaire :

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est la cause la plus fréquente de douleurs de la voûte plantaire et l’un des problèmes orthopédiques les plus fréquemment signalés. Elle est causée par une inflammation, une surutilisation ou une blessure de l’aponévrose plantaire. L’aponévrose plantaire est le ligament qui relie l’avant du pied au talon. On l’observe souvent chez les coureurs, mais elle peut aussi survenir chez les non-coureurs.

Si vous souffrez d’une fasciite plantaire, vous pouvez ressentir une douleur et une raideur au niveau du talon et de la voûte plantaire. La douleur est généralement pire au réveil et devient plus douloureuse après une station debout prolongée ou des activités où vous êtes debout.

Si vous souffrez fréquemment de fasciite plantaire, vous devrez peut-être porter un autre type de chaussure ou vous procurer des semelles orthopédiques pour apporter plus de confort et de soutien à votre pied. Les étirements peuvent également aider à soulager la douleur de la fasciite plantaire.

Dysfonctionnement du tendon tibial postérieur

La dysfonction du tendon tibial postérieur, également connue sous le nom de pied plat acquis par l’adulte, survient en cas de blessure ou d’inflammation du tendon tibial postérieur. Le tendon tibial postérieur relie l’intérieur du pied à un muscle du mollet. Le PTTD peut provoquer des douleurs de la voûte plantaire si le tendon tibial postérieur n’est plus capable de soutenir la voûte.

En cas de PTTD, la douleur de la voûte plantaire est susceptible de s’étendre à l’arrière du mollet et à la face interne de la cheville. Vous pouvez également présenter un gonflement de la cheville. La douleur survient généralement pendant les activités, comme la course, et non après.

Vous devrez peut-être porter une attelle de cheville ou un insert de chaussure personnalisé pour traiter le PTTD. La physiothérapie peut également vous aider. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour traiter cette affection.

Surpronation

La surpronation est utilisée pour décrire la façon dont votre pied se déplace lorsque vous marchez. Chez les personnes en sur-pronation, le bord extérieur du talon touche le sol en premier, puis le pied roule vers l’intérieur sur la voûte plantaire. Cela aplatit excessivement le pied. Avec le temps, la surpronation peut endommager les muscles, les tendons et les ligaments, et causer des problèmes qui entraînent des douleurs de la voûte plantaire.

Si vous êtes en sur-pronation, vous pouvez également souffrir des problèmes suivants :

  • Des douleurs au genou, à la hanche ou au dos
  • Des cors ou des callosités
  • Orteil en marteau

Vous pouvez également constater une usure supplémentaire de la partie intérieure de la semelle de votre chaussure, plus précisément de l’intérieur du talon et de la plante du pied.

Si vous avez une hyperpronation, vous pouvez envisager de porter des chaussures de stabilité. Ces chaussures aident à corriger votre pas lorsque vous marchez. Les semelles orthopédiques peuvent également vous aider. Demandez des recommandations à un vendeur dans un magasin de chaussures local, ou consultez un podiatre ou un chirurgien orthopédique. Un podiatre est un médecin spécialisé dans la santé des pieds. Des exercices et des étirements peuvent également vous aider.

Les pieds creux

Le pied creux est une affection caractérisée par une voûte plantaire très élevée. Il peut s’agir d’une anomalie structurelle héréditaire ou d’une affection neurologique, comme l’infirmité motrice cérébrale, un accident vasculaire cérébral ou la maladie de Charcot-Marie-Tooth. La douleur est le plus souvent ressentie par les personnes souffrant de pied cavus lorsqu’elles marchent ou se tiennent debout. Les autres symptômes peuvent être les suivants :

  • L’orteil en marteau
  • Orteil en griffe
  • Callosités

Vous pouvez également être plus enclin aux entorses de la cheville en raison de l’instabilité du pied.

Comme pour les autres problèmes de voûte plantaire, des semelles orthopédiques spéciales peuvent vous aider à soulager la douleur. Vous pouvez également porter des chaussures offrant un soutien supplémentaire à la cheville, en particulier lorsque vous faites du sport. Privilégiez les chaussures à tige haute. Dans certains cas, vous pouvez avoir besoin d’une intervention chirurgicale.

QUAND FAUT-IL CONSULTER UN MÉDECIN ?

Les douleurs occasionnelles de la voûte plantaire ne sont généralement pas inquiétantes. Dans ce cas, vous pouvez être soulagé par des remèdes maison, comme les bains de pieds, un massage ou le repos.

Si la douleur est fréquente, ou si elle ne s’améliore pas ou s’aggrave avec les remèdes maison, parlez-en à votre médecin. La douleur de la voûte plantaire peut évoluer vers une affection plus grave du pied, voire entraîner des lésions du dos, des genoux et des chevilles. Si vous êtes diabétique, il est particulièrement important de rester attentif aux blessures ou aux douleurs du pied.

DIAGNOSTIC

Votre médecin évaluera vos antécédents médicaux et procédera à un examen physique pour localiser votre douleur. Il vous demandera probablement de fléchir et de pointer votre pied tout en appuyant sur le ligament. Votre médecin recherchera également tout signe d’inflammation, comme une rougeur ou un gonflement. Il vérifiera vos réflexes, votre coordination, votre équilibre et votre tonus musculaire.

Les examens menant au diagnostic peuvent inclure :

  • Des radiographies
  • Des IRM
  • Une tomodensitométrie
  • Une échographie

Comprendre quand et où vous ressentez des douleurs à l’arcade pourrait être la clé de votre diagnostic.

LES REMÈDES MAISON

Vous pouvez peut-être soulager votre douleur à l’arcade par vous-même, à la maison, ou en modifiant légèrement votre mode de vie. Dans certains cas, les remèdes maison doivent être utilisés en complément d’un traitement médical.

Reposez-vous

Dès que vous ressentez la douleur, reposez votre pied et évitez les activités qui sollicitent beaucoup vos pieds, comme la course à pied ou les sports où l’on saute beaucoup, comme le basket-ball. Vous devrez peut-être éviter les activités intenses pendant quelques jours, ou plus longtemps si la douleur persiste.

Vous pouvez également essayer de mettre de la glace sur votre pied. Appliquez de la glace sur votre pied pendant 10 à 15 minutes, deux fois par jour, jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Étirez-vous

Si vous soupçonnez une fasciite plantaire, vous pouvez essayer cet étirement auto-détenteur :

  • Placez votre cheville sur votre cuisse et bercez vos orteils dans une main.
  • De l’autre main, repliez doucement le pied sur lui-même en poussant le talon vers le bas et l’intérieur.
  • Poussez doucement les orteils vers le talon, et maintenez cette position pendant 3 à 5 minutes.
  • Faites cet exercice une fois par jour, ou chaque fois que vous ressentez une douleur.

Voici un étirement facile que vous pouvez faire au travail. Vous aurez besoin d’une balle de crosse, que vous trouverez en ligne ou dans un magasin de sport. Vous pouvez également utiliser un rouleau en mousse, une bouteille d’eau ou une balle de tennis.

  • Assis sur une chaise, retirez votre chaussure.
  • Placez une balle de crosse sous la plante de votre pied.
  • Faites rouler la balle avec votre pied, en la déplaçant lentement vers le bas du pied et vers la voûte plantaire. Continuez à faire rouler la balle sous votre pied pour masser la zone.
  • Faites cela pendant 5 à 10 minutes.

Les étirements des mollets peuvent aider à soulager les tensions ou les douleurs des pieds, y compris de la voûte plantaire. Pour étirer vos mollets :

  • Tenez-vous à une distance d’un bras d’un mur. Face à lui, placez vos mains sur le mur.
  • Placez votre pied droit derrière votre pied gauche.
  • Gardez votre genou droit droit et votre talon droit sur le sol pendant que vous pliez lentement votre jambe gauche vers l’avant.
  • Vous devriez sentir un étirement dans votre mollet droit. Maintenez l’étirement pendant 15 à 30 secondes, puis relâchez.
  • Répétez trois fois l’exercice du côté droit, puis changez de jambe.

Essayez les remèdes en vente libre

Les supports de voûte plantaire et les chaussures de soutien en vente libre peuvent aider à réduire la douleur et à prévenir les blessures à l’avenir. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène (Advil, Motrin), peuvent également aider à réduire l’inflammation et la douleur.

Évitez les chaussures non renforcées

Marcher pieds nus ou porter des chaussures sans support, comme des tongs, peut aggraver la douleur et aggraver votre état. Si vous avez l’habitude de marcher pieds nus dans la maison, envisagez de vous procurer des semelles premières intérieures adaptées à votre type de pied que vous pourrez porter dans la maison.

COMMENT VOTRE MÉDECIN TRAITERA-T-IL VOTRE DOULEUR À LA VOUTE PLANTAIRE ?

Votre médecin peut recommander des traitements supplémentaires en fonction de votre diagnostic. Les traitements peuvent inclure :

  • Des chaussures de soutien prescrites avec des semelles intérieures ou des supports de voûte plantaire spécialement conçus, ou des orthèses plantaires personnalisées.
  • Des attelles de nuit
  • AINS ou injections de cortisone sur ordonnance
  • Kinésithérapie
  • Attelles
  • Plâtres
  • Chirurgie

Votre médecin peut vous recommander de perdre du poids et de vous abstenir temporairement de certaines activités physiques, comme la station debout prolongée, la course ou les sports à fort impact.

RÉCUPÉRATION

Le temps de récupération dépend de la cause sous-jacente de votre douleur à la voûte plantaire. Il faut parfois 3 à 12 mois pour se remettre d’une affection comme la fasciite plantaire, même avec un traitement. Si une intervention chirurgicale est nécessaire, il faudra peut-être un an après l’opération pour retrouver votre état normal. Il peut être nécessaire de porter un plâtre pendant des semaines ou des mois. Si votre médecin vous prescrit des orthèses, vous devrez peut-être les porter indéfiniment.

COMMENT PRÉVENIR LES DOULEURS À LA VOUTE PLANTAIRE ?

La plupart des remèdes maison contre les douleurs de la voûte plantaire peuvent également être utilisés pour empêcher la douleur de revenir.

  • Portez des chaussures de soutien avec des semelles orthopédiques ou des supports de voûte plantaire, et évitez d’être pieds nus ou de porter des chaussures sans support, comme des tongs. Le port de chaussures non soutenues sur des surfaces dures pendant des périodes prolongées crée bon nombre des conditions qui conduisent à des douleurs de la voûte plantaire.
  • Étirez-vous. Commencez à faire régulièrement des exercices d’étirement. L’étirement des mollets et du reste des jambes peut également aider vos pieds, alors n’oubliez pas d’inclure ces zones. Investissez dans des tapis anti-fatigue. Si vous restez régulièrement debout au même endroit pendant de longues périodes, ces tapis peuvent contribuer à réduire votre risque de douleurs aux pieds. Envisagez d’en placer un sur le sol devant l’évier de votre cuisine si vous passez beaucoup de temps à faire la vaisselle. Si vous avez un bureau debout, achetez-en un aussi pour le travail.

CONCLUSION

Les douleurs de la voûte plantaire sont souvent le symptôme d’un problème sous-jacent affectant votre pied. Si elle n’est pas traitée, elle peut devenir chronique ou de longue durée. Il est important de consulter votre médecin et de commencer un traitement si la douleur de la voûte plantaire persiste pendant plus de quelques jours. Isoler la cause est la première étape pour trouver un remède.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
0 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES