27 janvier 2022

7 CONSEILS DE COUREURS EXPÉRIMENTÉS

Après avoir couru des centaines de kilomètres pendant de nombreuses années (voire des décennies), les coureurs expérimentés ont appris certaines choses sur ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et comment faire de la course à pied un véritable mode de vie.

1. AYEZ UN PLAN ET FIXEZ UNE DATE

Il est beaucoup plus facile de renoncer à une course lorsque vous n’avez qu’une vague idée de ce que vous allez faire ou de la date à laquelle vous allez courir. D’autres obligations se présentent, d’autres priorités semblent plus importantes, et avant même que vous ne vous en rendiez compte, vous avez remis votre course à plus tard et il est temps d’aller vous coucher.

Les vétérans savent qu’il faut prévoir les courses dans le calendrier. Nous traitons une course comme n’importe quel autre rendez-vous important de la journée : “J’ai une réunion de travail à 9 heures, le dentiste à 14 heures, et une course de 7 km à 17h30.”

2. AYEZ UN PLAN B (ET UN PLAN C)

La vie est faite d’imprévus.

Même lorsque vous planifiez vos séances d’entraînements, certaines choses peuvent vous empêcher de courir. Une maladie, un déplacement professionnel, un temps si mauvais qu’il peut être dangereux de sortir.

Les coureurs expérimentés ont un plan B, et dans de nombreux cas, ils ont aussi un plan C et D, pour les jours où les choses ne se passent pas comme prévu.

Vous ne pouvez peut-être pas sortir pour la course de 5 km que vous avez prévue dans votre calendrier, mais avec d’autres options comme l’accès à un tapis roulant ou à un elliptique, des options de cross training, la division d’une longue course en plusieurs courses plus courtes (lorsque vous n’avez pas assez de temps), vous resterez actif, même si vous ne pouvez pas faire la course prévue.

3. SUIVEZ L'USURE DE VOS CHAUSSURES DE COURSE

On ne pas uniquement cela parce qu’accessoirement nous commercialisation des super chaussures de running Made in France ! 😁

Nous savons bien que les (bonnes) chaussures de course coûtent cher et qu’il n’est pas toujours facile d’en changer, mais elles ne sont pas éternelles.

Le kilométrage s’accumule rapidement, surtout si vous vous entraînez pour une épreuve de distance comme un marathon ou un semi-marathon.

La durée de vie utile d’une paire de chaussures varie en fonction de la marque et du modèle, mais 650 à 800 km est une bonne règle générale. Renseignez-vous sur la durée de vie de votre modèle de chaussures dans un magasin spécialisé dans le running ou sur le site Web de la marque.

De nombreuses applications de suivi de course, comme Garmin Connect, proposent des fonctions permettant de suivre le kilométrage de vos chaussures afin que vous sachiez quand il est temps d’en changer.

Les coureurs expérimentés savent qu’ils doivent changer de chaussures quand ils en ont besoin. Votre corps vous en remerciera et cela vous évitera des blessures (tendinites etc…).

4. SAVOIR FAIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE CE QUE LE CORPS ET L'ESPRIT VOUS DISENT

On peut généralement faire confiance à son corps. Il vous dira quand vous avez faim ou soif ou quand vous êtes sur le point de vous blesser.

Mais très souvent, votre esprit est un menteur. Il cherche à vous réconforter et à vous égarer.

Votre esprit vous dira quand vous êtes fatigué, bien avant que vous ne le soyez réellement. Il essaiera de vous convaincre d’abandonner bien avant que vous ne deviez réellement le faire.

Il peut être difficile de faire la différence, et les signaux sont différents d’un coureur à l’autre.

Les coureurs expérimentés ont un mental d’acier et ont appris à faire la différence entre ce que leur corps et leur esprit leur disent.

5. SACHEZ QUE CERTAINES COURSES SERONT PÉNIBLES

Les courses pénibles ne sont jamais amusantes. Personne n’aime avoir une course compliqué et éprouvante, mais cela arrive.

Vous pouvez faire tout ce qu’il faut, mais cela arrivera quand même.

Les coureurs expérimentés savent que certaines courses seront excellentes et que d’autres seront catastrophiques.

Les coureurs confirmés savent qu’il ne faut pas prendre une mauvaise course personnellement, ni l’utiliser pour juger de votre valeur en tant que personne ou en tant que coureur.

Faites la course, apprenez ce que vous pouvez des mauvaises courses, puis passez à autre chose.

6. RESPECTEZ LES JOURS DE REPOS

Il peut être tentant d’ignorer ces jours de repos inscrits au calendrier. D’utiliser ces jours pour rattraper les kilomètres que vous avez manqués plus tôt dans la semaine lorsque vous étiez malade ou pour accumuler quelques kilomètres ” au cas où “.

Mais votre corps a besoin de se reposer et de récupérer. Il faut respecter cela.

Les jours de repos n’évitent pas l’entraînement, ils en font partie.

En fonction de votre corps et de votre plan d’entraînement, vos jours de repos peuvent être des jours de repos total, des jours de cross training, des jours de course facile ou des jours de récupération active, mais quel que soit le plan, les coureurs expérimentés savent qu’il faut le respecter.

Courir tous jours et ignorer les jours de repos ne peut que conduire à des blessures et à l’épuisement.

7. AYEZ DES AMIS COUREURS

Si vos amis et vos proches ne sont pas des coureurs, ils risquent d’avoir un seuil tolérance limitée à l’idée de vous entendre parler de course à pied 24 heures sur 24 !

A l’inverse, les amis coureurs vous écouteront parler sans cesse de votre course sans que cela ne soit contraignant. Ils ne cesseront de parler également de leurs sorties, chronos etc…

Avec un peu de chance, vous pourrez apprendre l’un de l’autre, compatir et vous donner des conseils et des encouragements lorsque vous vous sentez mal dans votre course.

Si par malchance vous n’avez aucun adepte du jogging dans votre entourage, il existe de nombreux forums sur lesquels il est tout à fait possible d’échanger.

CONCLUSION

On ne devient pas un coureur confirmé du jour au lendemain. Il n’y a pas de recette miracle.

Il faut courir, courir et courir encore.

Avez-vous déjà remarqué que les coureurs expérimentés, même ceux qui ne sont pas en grande forme, peuvent se lever et courir 10 kilomètres ou 15 kilomètres simplement parce qu’ils en ont l’envie ?

À chaque nouvelle foulée, votre corps apprend à courir. C’est pourquoi, alors que dans d’autres sports, les athlètes de haut-niveau atteignent généralement leur apogée au milieu de la vingtaine, il n’est pas rare de voir des coureurs d’une trentaine, d’une quarantaine ou d’une cinquantaine d’années remporter des courses de longue distance.

Chaque fois que vous courez, votre cerveau devient plus apte à recruter les bonnes fibres musculaires, afin de vous faire avancer avec le moins d’effort possible.

Votre corps devient plus efficace pour brûler les graisses qu’il a stockées comme carburant, au lieu de compter sur le glucose qui brûle mal et qui doit être constamment renouvelé. (Comme le souligne Brendan Brazier, les marathoniens n’absorbent rien d’autre que de l’eau et des électrolytes pendant leurs courses).

Au fur et à mesure que ces adaptations se produisent, la course devient plus facile. Vous pouvez courir plus longtemps et plus vite avec le même effort qu’auparavant.

Et puis un jour, vous réalisez que cette chose que vous détestiez auparavant est en quelque sorte devenue amusante. 🙃

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
4 COMMENTAIRES
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION