14 février 2022

6 ALIMENTS QUI PROVOQUENT UNE INFLAMMATION

L’inflammation peut-être bonne ou mauvaise selon la situation.

D’une part, c’est le moyen naturel de votre corps de se protéger lorsque vous êtes blessé ou malade.

Elle peut aider votre corps à se défendre contre la maladie et à stimuler la guérison.

D’autre part, l’inflammation chronique et soutenue est liée à un risque accru de maladies comme le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité.

Il est intéressant de noter que les aliments que vous consommez peuvent affecter de manière significative l’inflammation dans votre corps.

Voici 6 aliments qui peuvent provoquer une inflammation.

1. LE SUCRE ET LE SIROP DE MAÏS À HAUTE TENEUR EN FRUCTOSE

Le sucre de table (saccharose) et le sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS) sont les deux principaux types de sucre ajouté dans l’alimentation occidentale.

Le sucre est composé de 50% de glucose et de 50% de fructose, tandis que le sirop de maïs à haute teneur en fructose est composé d’environ 45% de glucose et de 55% de fructose.

L’une des raisons pour lesquelles les sucres ajoutés sont nocifs est qu’ils peuvent augmenter l’inflammation, ce qui peut entraîner des maladies.

Dans une étude, des souris nourries avec un régime riche en saccharose ont développé un cancer du sein qui s’est propagé à leurs poumons, en partie à cause de la réponse inflammatoire au sucre.

Dans une autre étude, les effets anti-inflammatoires des acides gras oméga-3 étaient altérés chez les souris nourries avec un régime riche en sucre.

De plus, lors d’un essai clinique randomisé au cours duquel des personnes ont bu du soda ordinaire, du soda light, du lait ou de l’eau, seules les personnes du groupe soda ordinaire présentaient des taux accrus d’acide urique, qui favorise l’inflammation et la résistance à l’insuline.

Le sucre peut également être nocif car il apporte des quantités excessives de fructose.

Si les petites quantités de fructose présentes dans les fruits et les légumes sont acceptables, la consommation de grandes quantités de sucres ajoutés est une mauvaise idée.

La consommation d’une grande quantité de fructose a été liée à l’obésité, à la résistance à l’insuline, au diabète, à la stéatose hépatique, au cancer et à la maladie rénale chronique.

De plus, les chercheurs ont remarqué que le fructose provoque une inflammation des cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux sanguins, ce qui constitue un facteur de risque de maladie cardiaque.

Il a également été démontré qu’une consommation élevée de fructose augmente plusieurs marqueurs inflammatoires chez les souris et les humains.

Les aliments riches en sucre ajouté comprennent les bonbons, le chocolat, les boissons gazeuses, les gâteaux, les biscuits, les beignets, les pâtisseries sucrées et certaines céréales pour le petit-déjeuner.

2. GRAISSES TRANS ARTIFICIELLES

Les graisses trans artificielles sont probablement les graisses les plus malsaines que vous puissiez manger.

Elles sont créées en ajoutant de l’hydrogène aux graisses insaturées, qui sont liquides, pour leur donner la stabilité d’une graisse plus solide.

Sur les étiquettes des ingrédients, les graisses trans sont souvent mentionnées sous le nom d’huiles partiellement hydrogénées.

La plupart des margarines contiennent des graisses trans, et elles sont souvent ajoutées aux aliments transformés pour prolonger leur durée de conservation.

Contrairement aux graisses trans d’origine naturelle que l’on trouve dans les produits laitiers et la viande, il a été démontré que les graisses trans artificielles provoquent une inflammation et augmentent le risque de maladie.

En plus d’abaisser le taux de cholestérol HDL (bon cholestérol), les graisses trans peuvent altérer la fonction des cellules endothéliales qui tapissent vos artères, ce qui constitue un facteur de risque de maladie cardiaque.

La consommation de graisses trans artificielles est liée à des niveaux élevés de marqueurs inflammatoires, tels que la protéine C-réactive (CRP).

En fait, dans une étude, les niveaux de CRP étaient 78 % plus élevés chez les femmes ayant déclaré la plus forte consommation de graisses trans.

Dans un essai contrôlé randomisé incluant des femmes âgées ayant un excès de poids, l’huile de soja hydrogénée a augmenté l’inflammation de manière significative plus que les huiles de palme et de tournesol.

Des études menées chez des hommes en bonne santé et des hommes présentant des taux de cholestérol élevés ont révélé des augmentations similaires des marqueurs inflammatoires en réponse aux graisses trans.

Les aliments riches en gras trans comprennent les frites et autres aliments frits de restauration rapide, certaines variétés de maïs soufflé pour micro-ondes, certaines margarines et shortenings végétaux, les gâteaux et biscuits emballés, certaines pâtisseries et tous les aliments transformés dont l’étiquette mentionne l’huile végétale partiellement hydrogénée.

3. HUILES VÉGÉTALES ET HUILES DE GRAINES

Au cours du 20e siècle, la consommation d’huiles végétales a augmenté de 130 % en France.

Certains scientifiques pensent que certaines huiles végétales, comme l’huile de soja, favorisent l’inflammation en raison de leur teneur très élevée en acides gras oméga-6.

Bien que certaines graisses oméga-6 alimentaires soient nécessaires, le régime occidental typique en apporte bien plus que ce dont les gens ont besoin.

En fait, les professionnels de la santé recommandent de consommer davantage d’aliments riches en oméga-3, comme les poissons gras (notamment le saumon), afin d’améliorer le rapport oméga-6/oméga-3 et de profiter des bienfaits anti-inflammatoires des oméga-3.

Dans une étude, des rats nourris avec un régime présentant un rapport oméga-6/oméga-3 de 20:1 présentaient des niveaux de marqueurs inflammatoires beaucoup plus élevés que ceux nourris avec des régimes présentant des rapports de 1:1 ou 5:1.

Cependant, les preuves qu’une consommation élevée d’acides gras oméga-6 augmente l’inflammation chez l’homme sont actuellement limitées.

Des études contrôlées montrent que l’acide linoléique, l’acide oméga-6 alimentaire le plus courant, n’affecte pas les marqueurs inflammatoires.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions.

Les huiles végétales et de graines sont utilisées comme huiles de cuisson et constituent un ingrédient majeur de nombreux aliments transformés.

4. GLUCIDES RAFFINÉS

Les glucides ont mauvaise réputation.

Cependant, la vérité est que tous les glucides ne sont pas problématiques.

Nos ancêtres ont consommé pendant des millénaires des glucides non transformés et riches en fibres sous forme d’herbes, de racines et de fruits.

Cependant, la consommation de glucides raffinés peut provoquer une inflammation.

Les glucides raffinés ont été débarrassés de la plupart de leurs fibres. Les fibres favorisent la satiété, améliorent le contrôle de la glycémie et nourrissent les bactéries bénéfiques de votre intestin.

Les chercheurs suggèrent que les glucides raffinés de l’alimentation moderne peuvent favoriser le développement de bactéries intestinales inflammatoires qui peuvent augmenter le risque d’obésité et de maladies intestinales inflammatoires.

Les glucides raffinés ont un indice glycémique (IG) plus élevé que les glucides non transformés. Les aliments à IG élevé augmentent la glycémie plus rapidement que les aliments à faible IG.

Dans une étude, les personnes âgées qui ont déclaré consommer le plus d’aliments à IG élevé avaient 2,9 fois plus de risques de mourir d’une maladie inflammatoire comme la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Dans le cadre d’une étude contrôlée, des hommes jeunes et en bonne santé qui ont consommé 50 grammes de glucides raffinés sous forme de pain blanc ont présenté des taux de glycémie plus élevés et une augmentation des taux d’un marqueur inflammatoire particulier.

Les glucides raffinés se trouvent dans les bonbons, le pain, les pâtes, les pâtisseries, certaines céréales, les biscuits, les gâteaux, les boissons gazeuses sucrées et tous les aliments transformés qui contiennent du sucre ajouté ou de la farine.

5. L'EXCÈS D'ALCOOL

Il a été démontré qu’une consommation modérée d’alcool (notamment le vin rouge) présente certains avantages pour la santé.

Cependant, des quantités plus importantes peuvent entraîner de graves problèmes.

Dans une étude, les niveaux du marqueur inflammatoire CRP ont augmenté chez les personnes qui consommaient de l’alcool. Plus elles consommaient d’alcool, plus leur taux de CRP augmentait.

Les personnes qui boivent beaucoup peuvent avoir des problèmes avec les toxines bactériennes qui sortent du côlon et pénètrent dans l’organisme. Cette condition – souvent appelée “fuite intestinale” – peut provoquer une inflammation généralisée qui entraîne des lésions organiques.

Pour éviter les problèmes de santé liés à l’alcool, la consommation devrait être limitée à deux verres standard par jour pour les hommes et à un pour les femmes.

6. VIANDE TRANSFORMÉE

La consommation de viande transformée est associée à un risque accru de maladies cardiaques, de diabète et de cancer de l’estomac et du côlon.

Les types courants de viande transformée sont la saucisse, le bacon, le jambon, la viande fumée et le bœuf séché.

La viande transformée contient plus de produits finaux de glycation avancée (AGE) que la plupart des autres viandes.

Les AGE sont formés par la cuisson des viandes et de certains autres aliments à haute température. Ils sont connus pour provoquer des inflammations.

De toutes les maladies liées à la consommation de viande transformée, son association avec le cancer du côlon est la plus forte.

Bien que de nombreux facteurs contribuent au cancer du côlon, on pense que l’un des mécanismes est la réponse inflammatoire des cellules du côlon à la viande transformée.

CONCLUSION

L’inflammation peut se produire en réponse à de nombreux déclencheurs, dont certains sont difficiles à prévenir, comme la pollution, les blessures ou les maladies.

Cependant, vous avez beaucoup plus de contrôle sur des facteurs comme votre alimentation.

Pour rester en aussi bonne santé que possible, réduisez l’inflammation en minimisant votre consommation d’aliments qui la déclenchent et en mangeant des aliments anti-inflammatoires.

RELANCE C’EST UN BLOG SUR LA COURSE À PIED MAIS C’EST AUSSI ET SURTOUT LA NOUVELLE MARQUE DE CHAUSSURES DE RUNNING MADE IN FRANCE !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDO !

PARTAGEZ L'ARTICLE

Subscribe
Notify of
1 COMMENTAIRE
Inline Feedbacks
VOIR LES AUTRES RÉPONSES

CONNEXION

CONNEXION